• Fleurs 002

    Gaura
    Gaura lindheimeri blanche Originaires des prairies arides des Etats-Unis, les gauras sont parmi les vivaces les plus florifères qui soient. Elles forment, dès le début de l'été des buissons de fleurs graciles, blanches ou roses selon les variétés. La floraison se prolonge jusqu'en automne et peut même se prolonger jusqu'en début d'hiver dans les régions tempérées. Le Gaura forme une touffe buissonnante aux fines tiges portant de petites feuilles lancéolées. Ces tiges florales élancées ont des fleurs de couleur blanc éclatant à rose pâle. Les boutons floraux sont de couleur pourpre et les calices d'un rose orangé. La fleur est formée de 4 longs pétales spatulés en éventail. C'est une plante a très belles ramifications. Idéale pour les mélanges de couleurs dans les bordures. Les Gauras aiment le plein soleil, les sols pauvres et drainants. A noter que les variétés à fleurs blanches se ressèment facilement dans les sols graveleux. Faciles d'utilisation, les gauras sont très souvent utilisés dans les jardins aux allures sauvages et forment avec les pennisetums et les penstemons hybrides un trio gagnant. Plante vivace, une fois mise en terre, c’est une des plus florifères et des plus frugales qu’il soit. Son secret : sa racine pivotante qui s’enfonce profondément et la met à l’abri du gel et de la sécheresse. Aucun soin ou presque. En région fraîche à froide, où les gels se prolongent au printemps et débutent tôt à l’automne, les gauras fleuriront de juin à septembre inclus. Les premiers frimas auront raison d’abord de la floraison puis, avec un peu plus d’intensité, le gel détruira les parties aériennes.Plus le climat est doux, plus la plante fleurit longtemps. En climat atlantique et, à plus forte raison en climat méditerranéen. Plantez les gauras au bon endroit, ils feront le reste Du soleil ! c’est le premier critère à prendre en compte pour une floraison importante et durable. Une ombre légère ou de l’ombre sur une petite partie de la journée est acceptable, mais pas de sous-bois ou d’exposition ombragée au nord. Une terre bien drainée ! c’est le second critère important, car Gaura lindheimeri ne supporte pas les terres humides ou l’excès d’eau fait pourrir les racines. Les plantations en talus ou pentes, même en terrain caillouteux, conviennent idéalement. Pour le reste… faites confiance aux gauras : engrais totalement inutiles et traitements phytosanitaires également. Bon à savoir : Gaura lindheimeri se ressème, surtout l’espèce type. Mais il est possible de bouturer les pousses non florifères, en début d’automne, en godets de terre légère et fraiche
     
     
    Sinensis
    Comment réussir votre marcottage ? Cette technique consiste à multiplier un végétal en faisant émettre des racines à l'une des parties du plant d'origine. La technique du marcottage dit " aérien " se fait directement sur la branche choisie (diamètre 5 cm). Cette technique se pratique au printemps, et nécessite de plusieurs mois ou plusieurs années suivant les espèces afin d'obtenir une pousse racinaire suffisante "la marcotte". Il faut retirer l'écorce de la branche sur quelques centimètres puis mettre de l'hormone de bouturage sur cette partie que l'on recouvrira de mousse humide et d'un plastique perforé. Une fois les racines apparues, on coupe la branche et on peut replanter dans un mélange drainant pour favoriser le bon développement des racines. Si la glycine possède une tige, tuteurez celle-ci à un tuteur bien droit. Si elle en possède plusieurs, vous pouvez les tresser autour de ce tuteur, elles vont se ‘souder’ avec le temps. Laissez la plante se développer jusqu’à la hauteur que vous désirez : 2 m à 2 m 50 au jardin, un peu moins en pot sur la terrasse. Taillez le tronc à cette hauteur et supprimez toutes les tiges et les feuilles qui poussent sur ce tronc hormis les dernières branches ou bourgeons du haut. Ceux-ci en se développant vont former la charpente que vous taillerez régulièrement par la suite en rabattant à deux yeux les pousses secondaires qui en partent.
     
     
    Glycine de Chine
    Glycine de Chine (Sinensis) Famille :Légumineuses LA GLYCINE LA PLUS REPANDUE! Très classiques parmi les plantes grimpantes, les glycines font la gloire des jardins romantiques. Ce sont des lianes volubiles à très grand développement dont la vigueur est parfois destructice pour ses supports. La variété sinensis, très parfumée, fleurit en mai en grappes compactes d'un bleu violet soutenu de 20 à 30 cm de long, La floraison massive bleu-violet soutenu, en grappes de 35 à 50 fleurs , surgit avant l'apparition du feuillage. C'est la glycine la plus répandue et la seule à refleurir plus ou moins abondamment pendant l'été. Ces fleurs dégagent un très agréable parfum. Pour faire des semis, les contenants doivent être très propres et munis de trous dans le fond pour permettre à l'eau de s'écouler. Il faut remplir les pots de terreaux, préalablement mouillés, puis faire un trou au centre, laisser tomber 2 à 3 graines dans chaque trou et recouvrir les graines avec le terreau et tasser légèrement. Il faut recouvrir le contenant par un verre afin que les graines soient dans un milieu chaud et humide pendant la germination.Lorsque les plantules ont 3 feuilles, il faut les replanter dans un contenant un peu plus grand, pour leur permettre de grossir. Quand le beau temps arrive, aux alentours de mai, on peut sortir les jeunes plants mais la température doit rester toujours supérieure à 20°C.
     
     
    3914-1
    Si on plantait des Phlox Hormis de rares exceptions venues d’Asie de l’Est, les Phlox sont originaires d’habitats divers d’Amérique du Nord : montagnes, prairies, espaces boisés... Les premiers furent introduits en Europe au 8ème siècle, comme Phlox carolina qui a donné naissance à de nombreux hybrides. Depuis cette époque, les phlox ont fait en effet l’objet de multiples hybridations et il en existe aujourd’hui un nombre impressionnant de variétés : ils ont été notamment l’un des genres de prédilection de Victor Lemoine, le célèbre horticulteur lorrain, et « The Plant Finder » en répertorie plus de 500. Les phlox sont des plantes herbacées, quelques espèces portant des tiges ligneuses à la base. S’ils sont pour la plupart vivaces, il existe quelques espèces annuelles et notamment Phlox drummondii (Phlox de Drummond), la plus connue, très appréciée pour sa floraison estivale prolongée et sa facilité de culture. Les phlox offrent de belles et longues floraisons colorées, souvent parfumées, qui ont fait leur popularité. Le nom du genre est un mot grec qui signifie "flamme", exprimant la couleur vive dont étaient parées les premières plantes. Aujourd’hui, il y en a pour tous les goûts : feuillage vert ou panaché, fleurs allant des pastels les plus doux aux tons les plus «pétaradants», en passant par les blancs, roses, bleus, violets, oranges, rouges, pourpres, bicolores, avec même, depuis peu, une pointe de jaune exposition Les grands phlox d’été ont besoin de soleil pour bien fleurir, mais ils détestent les situations brûlantes et les heures les plus chaudes de la journée, préférant le soleil du matin et s’accommodant très bien de la mi-ombre. Les phlox de printemps préfèrent quant à eux la fraîcheur et la mi-ombre, et même parfois l’ombre : • Phlox stonolifera tout comme P. subulata se plaisent en situation semi-ombragée. • Phlox divaricata est celui qui tolère le mieux l'ombre. • Phlox maculata est plus résistant à la mi-ombre que P. paniculata. sol Les phlox prospèrent dans les sols riches, frais et bien drainés, mais tolèrent tous les terrains à quelques exceptions près : certains ont en effet besoin d’un sol plutôt acide comme Phlox stolonifera, ou comme Phlox carolina, qui dans la nature pousse dans des terrains légèrement acides et humides emplois Du fait de leurs ports très variés, les phlox se prêtent à de multiples utilisations : • rocailles, crêtes de murets, couvres-sols pour les espèces basses qui forment ainsi de ravissants coussins et de jolies «moquettes», comme : - Phlox subulata, le phlox «mousse» aux feuilles en aiguille, qui rampe à 10 cm en formant un véritable tapis - Phlox bifida, pour le soleil, en sol bien drainé et même sableux - Phlox divaricata, qui déteste la sècheresse, et fait un excellent couvre-sol pour les lieux clairs, ou même à l’ombre • massifs : selon leur hauteur, les grands phlox peuvent constituer des bordures colorées, s’harmoniser entre eux ou s’associer aux asters, penstemons hybrides, graminées, et à de nombreuses plantes d’été et de début d’automne • potées : cet usage est réservé aux espèces annuelles ou à celles dites «de rocaille» (Phlox subulata, Phlox douglasii, qui lui ressemble beaucoup, tous deux au feuillage persistant, Phlox divaricata …). Comme pour de nombreuses vivaces cultivées en pot, il faudra les diviser fréquemment pour les garder en forme, et de préférence les replanter ensuite au jardin • et même en bouquets où les panicules imposantes des phlox d’été font merveille, avec une bonne tenue Comment les entretenir les phlox aiment avoir les pieds au frais : pailler copieusement le sol pour garder la fraîcheur mais ils n’aiment pas passer l’hiver les pieds dans l’eau : apporter le cas échéant un amendement drainant pour qu’ils ne souffrent pas de l’humidité hivernale les phlox aiment une terre riche : faire des apports de compost ou de fumier très mûr. Avec le paillage, le sol reste souple et fertile si des zones desséchées apparaissent sur les plantes tapissantes après un hiver rude, tailler et apporter une couverture de compost après la floraison : rabattre sévèrement les variétés à floraison printanière pour stimuler la pousse pendant les mois d’été (c’est aussi le moment de les diviser) à l'automne : tailler au niveau du sol on peut aussi encore prolonger la période de floraison des hybrides modernes (qui dure déjà de fin mai à septembre) : - en raccourcissant quelques tiges au printemps en cours de végétation - en « épluchant » les fleurs fanées au fur et à mesure - en rabattant systématiquement les hampes florales dès la fin de la floraison afin que les plantes remontent Comment les multiplier semis (à réserver aux phlox annuels) au printemps lorsque la terre est réchauffée le repiquage n’est pas facile : il vaut mieux semer en place boutures herbacées (boutures “en vert”) les prélever au printemps sur des pousses latérales de plantes saines et vigoureuses, lorsqu’elles sont en pleine végétation y penser lorsqu’on procède aux « pincements » printanier bouturage de racines à faire pendant toute la période de végétation (jusqu’en septembre) ou sous abri l’hiver prélever des portions de racines le plus près du pied la méthode a l’avantage de fournir des plantes saines division : au printemps ou à l’automne, tous les 4 à 5 ans elle permet de régénérer les plantes et de les rendre moins sensibles aux maladies Comment les choisir phlox de printemps Il n’est vraiment pas facile de faire un choix parmi un tel nombre d’espèces ! Parmi les plus cultivés on peut citer : Phlox × procumbens: un hybride ancien connu déjà au 19ème siècle, haut d’environ 25 cm, tiges dressées, floraison avril-mai Phlox borealis arctica, de culture plus facile car moins exigeant pour le sol, 10-12 cm, fleurs roses en mai-juin au soleil Phlox bifida, haut de 10-20 cm, il est cultivé pour ses fleurs en forme d'étoile, de couleur blanche ou lilas, en avril-mai et pousse dans le sable, au soleil, mais disparaît rapidement : il est recommandé d’en faire des boutures Phlox caespitosa, en coussins très denses, floraison blanche à bleu clair en mai, situation sèche, vient bien aussi à l’ombre légère Phlox diffusa, 10-15 cm, en coussinet de fleurs roses, lilas, blanches Phlox divaricata, disparaît presque sous les fleurs : lavandes, pourpres, dans une bonne terre de jardin pas trop sèche, au soleil ou à mi-ombre Phlox divaricata subsp. laphamii ‘Chattahoochee’, à fleurs violettes au cœur pourpre intense, est peu robuste, difficile à multiplier mais si beau. Leur culture en France a débuté en 1839 chez Lierval qui aurait produit des milliers de graines, pendant que les horticulteurs belges et anglais travaillaient sur des plantes moins hautes et une grande palette de coloris. Beaucoup de variétés sont apparues au siècle dernier en France, notamment chez Lemoine à Nancy. Tous demandent une terre riche et fraîche pas trop calcaire, au soleil ou à l’ombre légère. Il ne faut pas oublier l’espèce type, qui reste une valeur sûre : - Phlox paniculata : plante haute de 80 cm, bleu pâle, légère, gracieuse et robuste
     
     
    Les rhododendrons

    Rhododendron clair

     Les rhododendrons sont une chance pour tous les jardins d'ombre et les massifs exposés au nord car ils supportent très bien un faible ensoleillement. Pensez-y pour habiller le pignon d'une maison ou décorer les zones assombries par la frondaison des grands arbres. On les regroupe généralement à plusieurs dans des massifs, en association avec les autres plantes acidophiles (Kalmia, Pieris, Vaccinium, Cassiope, Pernettya…). Les variétés précoces étant souvent plus petites, placez-les plutôt en bordure de massif. Il est intéressant de marier les rhododendrons avec des fougères, qui vont apporter un peu de légèreté. Toujours côté feuillages, jouez la couleur avec les hostas. Au pied, mêlez joyeusement les bulbes suggérés pour vos balcons ou bien optez pour un tapis de bruyères en prenant soin de choisir des variétés à floraison étalée.La décoloration du feuillage est due à une chlorose liée à un sol calcaire ou due à un arrosage avec de l'eau calcaire. Arrosez-les avec de l'eau de pluie, apportez de l'acidité avec l'engrais spécial plantes de terre de bruyère au printemps ( à base de chélate de fer ). C'est rarement nécessaire, et même déconseillé, car tout rameau coupé ne fleurira pas avant deux ans. Les hybrides précoces font exception, les gros sujets devenus trop compacts ou encombrants pouvant être rabattus entre 30 et 50 cm du sol après la floraison.Pratiquement toute l'année, du fait qu'ils sont proposés en conteneurs. L'époque la plus favorable va de fin septembre à fin octobre, puis de fin mars à fin avril. Un bon conseil, ne les enterrez pas trop profondément.Contrairement à une idée fort répandue, les rhododendrons ne doivent pas être exposés à une ombre dense sous peine d'obtenir une floraison clairsemée. C'est la mi-ombre qu'ils apprécient ou mieux le soleil direct de la matinée et l'ombre l'après-midi. Les hybrides très précoces font même exception, en appréciant une exposition en pleine lumière, surtout dans la moitié nord du pays.multiplication: bouturage, le développement des radicelles étant extrêmement long ou marcottage.les taches foliaires, la chlorose, systématique quand les racines rencontrent du calcaire. Quant au célèbre " tigre du rhododendron ", c'est un petit insecte qui picore les feuilles et provoque rarement des dégâts bien méchants.acide, ne supporte pas le calcaire, seule exception Rhododendron hirsutum, originaire d'Europe centrale, arbuste aux fleurs rose clair, accepte les sols neutres ou même très légèrement calcaires.

     

     

     

         Fleurs N°2                                                                                                                      Menu


    Bégonia tubéreux
    Bégonia tubéreux Le bégonia tubéreux est une plante vivace mais non rustique, une des préférées des jardiniers pour sa floraison importante de juin aux premières gelées qui fait merveille dans les situation mi-ombragées.Comme les autres membres de la famille des bégoniacées, le bégonia tubéreux est originaire d'amérique centrale et amérique du sud. Les fleurs sont simples (fleurs femelles) et doubles (fleurs mâles) sur le même pied. Selon les variétés, le feuillage est vert tendre ou plus foncé, les feuilles dentelées.Les couleurs sont nombreuses, soit franches (blanc, jaune, orange, rouge, roses, saumon) soit bicolores. La taille des fleurs dépend également des variétés, nous vous présentons une variété à grosses fleurs qui illuminera vos emplacements ombragés. Le Bégonia tubereux est capable de supporter une situation ensoleillée, mais c'est vraiment à mi-ombre qu'il se porte le mieux.La plante a une croissance rapide, sur des tiges gorgées d'eau et très fragiles. Prévoir environ 30 à 50cm en hauteur et un minimum de 15cm d'espacement en largeur. Entretien, c'est assez simple : ôtez régulièrement les fleurs fanées, et arrosez régulièrement. Si l'humidité est importante, veillez à ne pas trop arroser, vous risquez de faire pourrir votre plante. Plantation : mars à mai Floraison : juin à octobre Exposition : mi-ombre ou ombre Sol : fertile, léger et frais Utilisation : massif, bordure, jardinière, suspension Hauteur : 0,20 à 1 m Bulbeuse, non rustique Mettez les tubercules en végétation en mars-avril, en pot et à l’intérieur, en les enterrant très peu dans un mélange de terre et de terreau, à une température de 15 à 20 °C. Les yeux (et la partie déprimée du tubercule) doivent être tournés vers le haut. Arrosez régulièrement et aérez. Mettez en place en mai en espaçant de 25 cm. Vous pouvez aussi les planter directement en place en mai, dans un sol enrichi de terreau (mélangé à du sable si la terre est lourde), mais la floraison sera plus tardive. Tout l’été, supprimez les fleurs fanées régulièrement. Arrosez sans mouiller le feuillage avec un engrais spécial plantes fleuries si vous les cultivez en pot. Après la première gelée, lorsque le feuillage est fané, arrachez les tubercules et laissez-les sécher à l’abri. Nettoyez-les (sans les laver) et supprimez les tiges, avant de les placer en caissette, dans un local obscur et frais, protégés du gel. On multiplie en séparant les pousses, qui se développent après la mise en végétation, à l’aide d’un couteau bien affûté, afin de prélever un petit talon de tubercule. Placez cet éclat en pot.


    L’hibiscus
    L’hibiscus Hibiscus rosa-sinensis L’hibiscus d’intérieur que l’on nomme également Rose de Chine offre une magnifique floraison de longue durée.Plante fleurie par excellence, elle est facile d’entretien même si quelques conseils s’imposent pour une floraison durable.Le rempotage s’effectue en général au mois de mars, avant la reprise de la végétation. Choisissez un pot d’un diamètre très légèrement supérieur. Faites un mélange de terreau et de terre de bruyère Mettez des graviers ou billes d’argile au fond du pot pour faciliter le drainage.Le rempotage est une opération facile à réaliser et indispensable au bon développement de la plante. A la fois nécessaire pour que les racines puissent trouver la place dont elles ont besoin, cette opération présente aussi l’avantage de renouveler la matière organique dont les plantes ont besoin.On rempote plus particulièrement les plantes d’intérieur mais toutes les plantes en pot, arbustes et fruitiers cultivés en bac méritent un rempotage régulièrement.Voici tout ce qu’il faut savoir sur le rempotage.On peut replanter un hibiscus d’intérieur en extérieur si le climat de votre région le permet. En effet cette plante craint le gel.Choisissez alors un endroit ensoleillé et abrité du vent.Le bouturage classique => Cette pratique concerne la plupart des plantes. Choisissez une bouture saine, sans insecte, sans fleur et prolifère. Coupez le rameau de 10-15 cm avec un sécateur très propre (désinfecté) afin de ne pas contaminer la bouture. Supprimez les feuilles et les pousses latérales sur la partie qui ira en terre. Plongez éventuellement la base dans une poudre d’hormone vendue en jardinerie. Plantez la bouture dans un terreau spécial bouturage ou un mélange de tourbe blonde et de sable. Arrosez généreusement. Maintenez un bon niveau d’humidité jusqu’à la mise en place Supprimez toutes les brindilles qui poussent vers l’intérieur afin de redonner de la lumière à l’arbuste. Coupez d’environ 2/3 les tiges restantes, juste au dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur.Les nombreuses espèces qu’il comporte sont autant de couleurs et de formes, toutes plus belles les unes que les autres.En haie, en massif ou en isolé, l’hibiscus vous comblera par la beauté de ses fleurs.La floraison est par ailleurs généreuse et se renouvelle sans cesse de juillet à octobre et novembre lorsque le climat reste doux.


    Le dipladenia
    Le dipladenia Le dipladenia ou mandevilla est un remarquable arbuste grimpant. Plante d’appartement ? Plante de pleine terre ? Plante d’orangerie ? Quelles sont ces superbes lianes que l’on voit un peu partout chez les fleuristes et dans les jardineries, avec leur magnifique feuillage vernissé et leurs fleurs offertes aux regards et aux couleurs éclatantes ? Dipladénia, Sundaville ou Mandevillea, apprenez à les cultiver.L’entretien, de la plantation à la taille, devrait vous permettre d’avoir de magnifiques fleurs durant lété.Pour la culture en pot, il est recommandé de rempoter tous les 1 à 2 ans, de préférence au printemps.Le dipladenia est originaire d’Amérique du Sud et a donc besoin d’une température de 20° tout l’année pour bien grandir.Pour la culture en pleine terre, un climat chaud été comme hiver est nécessaire et la plantation se fera au printemps.Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition des nouvelles fleursTaillez de manière légère au tout début du printemps afin de stimuler la floraison. La taille peut avoir lieu au moment du rempotage.Choisissez un emplacement très lumineux mais sans soleil direct derrière une vitre. Évitez la proximité d’une source de chaleur comme un radiateur. Protégez le des rayons du soleil aux heures les plus chaudes si il est derrière une vitre. Arrosez de manière régulière mais sans excès pour ne pas asphyxier les racines. Enfin, sortez votre arbuste de mai à octobre afin de lui faire profiter de l’air extérieur. En pot, le dipladenia a besoin de beaucoup d’humidité et appréciera d’être posé sur un lit de gravier ou de billes d’argile toujours humide pour recréer les conditions de son environnement naturel. Dipladenia après la floraison : La période classique de floraison du dipladenia s’éténd de mars à novembre. Ensuite, il convient d’hiverner votre plante en la mettant dans une pièce plus fraiche mais lumineuse.La température idéale se situe autour de 20-21° l’été et 10-15° l’hiver.Le Dipladenia possède des racines de réserve, riches en eau qui ressemblent beaucoup à celles du Chlorophytum, cette plante « d’appartement » elle-même résistante au sec. Cette particularité s’explique par le fait que leur milieu d’origine (Bolivie-Brésil) est marqué par des saisons sèches et longues. L’eau contenue dans les racines évite à la plante de mourir de soif et lui permet de bien résister au sec. Mais de là à ne jamais l’arroser...


    crinum
    Crinum x powellii Longues feuilles rubanées dépassant facilement un mètre de long et 8-10 cm de large. Plus le sol est riche, au plus les feuilles seront longues. Il est, dans ce cas, souvent conseillé de réduire le feuillage pour favoriser la floraison. La floraison très parfumée survient en été. Bien qu'il puisse fleurir à mi-ombre, la floraison sera plus abondante au soleil. Inflorescences comprenant de 6 à 10 fleurs, groupées en ombelles à la base desquelles on trouve deux bractées papyracées. Fleurs en forme de trompettes, aux 6 pétales larges, récurvés et aux longs étamines. Le fruit est une capsule déhiscente à maturité. La plante meurt à partir de -20.0 °C Les parties aériennes sont atteintes à partir de -2.0.Semis dès la récolte des graines. Elles germent d'ailleurs spontanément dès qu'elles tombent au sol. Division de souches au printemps. Difficile à cause de la grande profondeur du bulbe et de sa taille qui peut atteindre celle d'un ballon de football.Crinum powellii requiert les expositions suivantes : mi-ombre,lumière,soleil Le Crinum x powellii demande un sol pas trop lourd, riche, frais à humide mais drainant et une situation chaude. Planté profondément, il est parfaitement rustique. Les limaces et escargots peuvent faire des dégâts au printemps. Surtout sur les jeunes plantes.


    Pétunia
    Pétunia Moonlight Eclipse Même de loin, les plantes retombantes ont beaucoup de cachet sur les terrasses et les balcons. En suspension, leurs couleurs étincelantes ne cessent d’étonner. Notre assortiment vous offre une incroyable collection de variétés qui, en jardinière comme en panier suspendu, fourniront des compositions étourdissantes. Une jolie bordure claire donne un effet ‘glow-in-the-dark’ très original à ce ravissant Pétunia ‘Moonlight Eclipse’. Le pétunia est une plante annuelle très florifère que l’on adore sur la terrasse et le balcon. Si vous supprimez régulièrement les fleurs fanées, votre Pétunia ‘Moonlight Eclipse’ continuera à fleurir. Replantez les Pétunias ‘Moonlight Eclipse’ dès leur réception, dans le jardin, en jardinière ou en suspension. Creusez un trou et ajoutez du compost ou du terreau. Plantez les jeunes plantes à environ 20 cm d'intervalle. Comblez le trou de terreau, tassez fermement et arrosez copieusement. Dans un endroit ensoleillé, ces Pétunias doubles fleuriront généreusement tout l’été. C'est le hasard qui permit la naissance des pétunias retombants en 1989 Un scientifique de la firme japonaise SUNTORY, dans la cadre d'un projet viticole dans le sud du brésil, remarqua aux bords des champs un pétunia sauvage extrêmement robuste et vigoureux avec des fleurs lumineuses (pétunia inflata). Dans les laboratoires SUNTORY au japon, le dr SAGAZAKI croisa la plante sauvage pour donner de nouveaux hybrides: les pétunias retombants.Leur développement est important, en effet ils peuvent atteindre plus de 10 fois le volume des pétunias traditionnels. La croissance est rapide et vigoureuse.(2.5cm par jour) Les tiges peuvent dépasser facilement les 80 cm. Ils supportent sans aucun problème des températures élevées et une exposition très ensoleillée . Toujours en fleurs, ils demandent peu d'entretien (pas de nettoyage des fleurs fanées, les nouvelles fleurs les recouvrent) La résistance à la pluie des pétunias retombants est exceptionnelle; leurs fleurs se redressent très vite même après de fortes averses contrairement aux pétunias traditionnels qui se tachent très vite. Nous avons vus des pétunias retombants pour la première fois en 1990, lors d'une visite d'un champ d'essais de variétés de plantes à massifs de l'un de nos fournisseurs. Il avait plu toute la semaine précédente, la totalité des pétunias traditionnels (grandifloras et multifloras) alignés en petits rectangles, étaient fanés par les averses, sauf les surfinias qui sur un mètre carré resplendissaient de fleurs. Pétunia grandiflora: variétés à grandes fleurs simples ou doubles (hybrides issus de semis) Pétunia multiflora: variétés à fleurs moyennes simples ou doubles (hybrides issus de semis) Pétunia milliflora: variétés à petites fleurs simples (hybrides issus de semis) Pétunia retombant: variétés à fleurs simples ou doubles de taille petite, moyenne ou grande (hybrides issus de boutures et de semis) La différence viendra du croisement soit avec un grandiflorra, un multiflora ou un miliflora. Pétunia hedgiflora: variétés à fleurs simples de taille moyennes (hybrides issus de semis) Si les Surfinias furent les premiers et les seuls sur le marché au début des années 1990, bien vite d'autres obtenteurs originaires d'Allemagne, des Etats-Unis, des Pays bas, d'Israel, de France, de hollande créèrent leurs propres séries. Vous pouvez en trouver actuellement plus de vingt. La tendance est à la multiplication des coloris, soit unis ou veinés, soit bicolores, des tailles de fleurs avec l'apparition depuis peu des mini pétunia retombants (tinytunia ou surfinia repens) et des formes des fleurs avec les doubles. La série Surfinia illustre bien ces propos: 25 coloris dans la gamme classique avec des fleurs très grandes et grandes, 8 coloris dans la gamme baby avec des fleurs petites, 5 coloris dans la gamme double, 6 coloris dans la gamme patio, 5 coloris dans la gamme repens avec des fleurs très petites, 3 dans la gamme table, 4 dans la gamme victorian. Si la société Suntory a gardé le nom de Surfinia pour ses différentes gammes, d'autres obtenteurs ont donné des nom différents selon les formes des fleurs; c'est le cas par exemple de Selecta (obtenteur allemand) pour ses famous, charming, sweetsunshine selon que les fleurs soient grandes, petites ou doubles. Pétunia retombant excés d'eau, manque d'engrais, clhorose ferrique Une de nos supensions sous une fuite d'eau Tous les pétunias, y compris les pétunias retombants, craignent les excès d'eau et sont très résistants à la sécheresse. Vous devez adapter les arrosages au volume de la plante et aux conditions climatiques et tenir compte de l'exposition (à mi ombre ils demanderont un peu moins d'eau) En été, lors des fortes chaleurs et lorsque le développement des tiges est important,la floraison spectaculaire, gardez le terreau toujours humide dans vos suspensions, pots ou jardinières. Voilà ce que peut donner une suspension sous une fuite d'eau, l'excès à entraîné un lessivage d'engrais et une chlorose. Il faut savoir que la plus part des variétés de pétunia retombant peuvent résister à des gels de -6°C (certaines variétés comme les tidal wave jusqu'à -9°C) Vous pouvez donc les conserver d'une année à l'autre; taillez vos suspensions, potées assez court, 8 à 10 cm ( n'oubliez pas la désinfection des outils de coupe); soit vous les laissez à l'exterieur et vous les protégerez d'éventuelles gelées importantes (-10° et plus ) soit vous les rentrez dans un abri non chauffé. Arrosez peu, une à deux fois par mois pendant l'hiver; au printemps, lorsque de nouvelles poussent feront leur apparition, vous devrez les fertiliser impérativement et abondamment pour leur assurer un développement adéquat.

    Rose de Noël blanche
    Rose de Noël blanche Famille :Renonculacées La rose de noël, autre nom commun de l'Hellébore, porte bien son nom car c'est une des rares plantes vivaces à fleurir pendant une grande partie de l'hiver dans votre jardin. Cette plante très robuste est excellente à la mi-ombre. Elle a un feuillage persistant vert sombre et des fleurs blanches souvent teintées de rose à l'extérieur.Les hellébores fleurissent de décembre à mai, ils arborent alors des couleurs variées allant du blanc-vert au violet, en passant par le rose et le pourpre. Jouez sur cette grande palette de couleurs : associez des hellébores à fleurs noires avec ceux à fleurs roses, et des blanches avec des rouges. Les espèces et les variétés déclinent leurs feuilles et leurs fleurs en diverses formes. Quoi de mieux pour décorer les massifs même durant la saison froide. Les roses de Noël trouvent aussi leur place dans une rocaille, comme couvre-sol, ou en jardinières. Qui plus est, elles font de belles fleurs coupées. A maturité, elles atteignent entre 30 et 60 cm de hauteur. Supprimez les feuilles tachées, abimées ou vieilles quand les boutons floraux apparaissent. Supprimez ensuite les fleurs fanées, après la chute des graines. A l’automne et au printemps, apportez du compost à vos hellébores pour stimuler leur floraison. Une fois toutes les fleurs fanées, remplacez la terre en surface au pied de vos plantes par du compost ou du fumier mûr. En été, ne laissez jamais les souches se dessécher complètement. Dans les six mois qui suivent la plantation, surveillez l’humidité de la terre au pied des hellébores. Évitez de déplacer un hellébore déjà bien installé. Vivaces d’ombre, les roses de Noël poussent au nord, à mi-ombre voire à l’ombre. Toutefois, la lumière est nécessaire à la floraison de quelques hellébores, comme Helleborus niger et Helleborus sternii. Protégez-les des vents trop forts, leur lieu de prédilection est sous des arbustes caducs. Sur un balcon ou une terrasse, installez-les à l’ombre d’un mur. Accueillez-les dans un sol frais ; un sol bien arrosé mais sans eau stagnante ; un sol riche en humus, limoneux, plutôt calcaire. La plantation s’effectue du début de l’automne au printemps. Sur un balcon ou une terrasse, plantez-les dans des pots 4 à 5 fois plus grands que les plantes, qui ont besoin de beaucoup d’espace pour développer leur système racinaire. Très rustique, la plupart des hellébores résiste sans problème à des températures négatives allant jusqu’à -15°C, leur permettant de se plaire dans quasiment toutes les régions de France.


    Passerage des montagnes
    Passerage des montagnes Alyssum montanum C’est une plante alpine par excellence, son feuillage argenté et ses fleurs sont bien connus. Un sol bien drainé et ensoleillé lui suffit pour se plaire, elle n’est pas longévive mais se ressème facilement. Les alysses comptent plus de 100 espèces. Ce sont des plantes vivaces herbacées, basses, qui poussent en touffes, elles font partie de la famille des crucifères. Leurs feuilles entières et spatulées, d’un vert tirant sur le gris sont velues ou duveteuses. Les fleurs sont disposées en racèmes (grappes) courts et denses ou ramifiés. L’alysse aime les jardins alpins, les murs de pierres sèches ou les bordures d’allées et les massifs.Très résistantes à la sécheresse et au soleil, les alysses sont faciles à vivre : une grosse touffe comme le poing plantée en automne ou à la fin de l’hiver donne six mois plus tard une plante plus large qu’une assiette, mais attention de ne pas vous laisser envahir. La technique de multiplication la plus efficace est le semis (sauf pour l’alysse saxatile). Certaines espèces se ressèment d’elles-mêmes. Semez les en caissette en mars puis repiquez les en place dans un sol bien drainé, pauvre ou riche, peu importe, l’essentiel est l’exposition en plein soleil.'Alyssum Montanum Berggold se plait en plein soleil dans un sol sableux, assez riche et bien drainé, voir sec et pierreux. Pour installer votre godet, travaillez votre sol sur 20 cm au cube en émiettant bien la terre et en mettant au fond du trou de plantation un amendement de fond comme le sang séché ou la corne déshydratée, positionnez votre plante débarrassée de son pot en recouvrant le dessus de la motte de 3 cm de terre, rebouchez et arrosez copieusement pour chasser les poches d'air. Par temps sec il faut arroser régulièrement quelques semaines pour faciliter l'enracinement. Pincez les touffes après la floraison pour maintenir une végétation compacte. En juin, réalisez une taille légère avant la formation des graines pour favoriser la remontée des fleurs en septembre. L'Alyssum peut être sujet au mildiou et à la rouille blanche. Attention aux altises et aux pucerons qui peuvent endommager la plante.


    La pensée
    La pensée Nom : Viola Famille : Violacées Type : Annuelle, bisannuelle ou vivace. La pensée est une incontournable des fleurs d’automne et d’hiver.La plantation, l’entretien et l’arrosage sont autant de gestes qui vous permettront d’avoir de très jolies fleurs durant longtemps.Les pensées, dont il existe près de 500 espèces, fleurissent au printemps, en automne et en hiver et demandent peu d’entretien. Elles font la joie du jardinier amateur et apportent des touches de couleur du plus bel effet. Elles se déclinent en de multiples espèces et de nombreux hybrides de taille très différente, de 2 cm pour les plus petites à 6 cm pour les plus grandes. Le semis en pépinière a de nombreux avantages dont le principal est de permettre à certaines plantes de pousser dans des conditions optimales. Les jeunes plants seront ensuite repiqués une ou plusieurs fois jusqu’à ce qu’ils trouvent leur place définitive dans votre jardin ou votre potager. Ainsi, on profitera d’un endroit du jardin bien exposé au soleil et abrité du vent pour faire son semis.Une vitre ou un tunnel en plastique suffit à protéger votre semis. Le repiquage consiste à transplanter un jeune plant issu d’un semis. Il convient alors d’arracher, puis de replanter le jeune plant à sa place définitive ou de le changer de place pour qu’il se développe dans de bonnes conditions avant sa plantation. Les plantes semées peuvent connaître un ou plusieurs repiquages.Le fait de changer les jeunes pousses de place pour les mettre dans un nouveau support de culture (en général du terreau) va leur permettre de poursuivre leur croissance dans les meilleures conditions.Le premier repiquage a généralement lieu dès que les premières feuilles apparaissent et sont véritablement formées. Le lieu de repiquage a été travaillé au préalable: les mottes de terre ont été cassées et émiettées.Il convient d’utiliser un terreau semis et bouturage et de bien arroser à la mise en terre.

    Chicorée sauvage
    Chicorée sauvage Cichorium intybus La chicorée sauvage, type de la sous-famille des Liguliflores ou Chicoracées (voir "Composées", au Lexique) est commune, surtout en sols calcaires, dans les prés secs, les friches, au bord des chemins où elle ouvre tout l'été ses beaux yeux d'un bleu rare sous nos climats. Il n'est pas nécessaire de la décrire longuement : d'une rosette de feuilles très irrégulièrement dentées monte une tige très rameuse-divariquée, peu feuillée, portant des capitules, les uns sessiles, par deux ou trois, les autres solitaires au sommet des rameaux raides, écartés presque à angle droit, en tous sens. Ces capitules ont la particularité de se fermer l'après-midi, vers 15 heures, et par mauvais temps. On utilise la racine et les parties aériennes. La première doit être récoltée au printemps ou à l'automne", les secondes en juin. Comme elles sont très hygrométriques, elles doivent être conservées en un lieu parfaitement sec. Le semis se fait en lune montante, la plantation en lune descendante. Les chicorées sont semées soit en sillons, en pleine terre, soit en pépinière. Le substrat doit être humide et ombré, les graines peu couvertes. À bonne température, les chicorées germent en 2 ou 3 jours.Le repiquage a lieu généralement un mois après. Chaque plant est paré (1/3 des feuilles coupées) et placé tous les 40 cm. Borner et arroser copieusement. Sarcler pour garder la culture propre et arroser si nécessaire. Les variétés à récolter en automne ou en hiver sont protégées à l’aide de feuilles sèches ou de petits tunnels pour prolonger les récoltes. Celles à ramasser au printemps pourront être couvertes de feuilles sèches mais attention aux rongeurs et voraces limaces.Les lapins et le bétail sont friands de la chicorée. Elle est utilisée dans certains pays comme plante fourragère. Les feuilles donnent un colorant bleu alors que la racine peut teindre le bois en rosé. La racine entre dans divers médicaments populaires. Diurétique, elle aide à purifier le sang et à dégorger le foie, si la cure est suffisamment longue. La chicorée serait également efficace contre les rhumatismes et constituerait un tonique pour l’estomac et les intestins. Finalement, elle est reconnue pour stimuler l’appétit. On consomme généralement les feuilles et les racines en tisane (décoction).La chicorée s’emploie parfois en horticulture. .



    Oeillet de Mer Rose Olympe
    Oeillet de Mer Rose Olympe (Gazon d'Hollande) La plante forme de petits coussins de feuillage mince et vert foncé. Au printemps et en été, des têtes de jolies petites fleurs roses, serrées les unes contre les autres, apparaissent. En enlevant les fleurs fanées, vous stimulerez une floraison plus abondante et plus longue. Convient aux bordures, aux massifs, aux groupes.Si l’étymologie du nom Armeria, du celtique Ar Mor (près de la mer), renvoie aux rivages marins où poussent quelques espèces, la plupart de ces plantes sont montagnardes ou alpines. Appelées communément gazon d’Olympe ou gazon d’Espagne, elles ont toutes des feuilles radicales, linéaires et une tige simple terminée par une inflorescence en capitule étroit, à fleurs sessiles et serrées, généralement roses, entourées par un involucre de bractées. La corolle a 5 pétales, cohérents à la base. Ces plantes sont vivaces, gazonnantes et subfrutescentes. Certaines, comme Armeria maritima, occupent de grandes étendues le long du littoral. Du fait de sa rusticité, cette plante est abondamment cultivée, et on en trouve de nombreuses variétés. On compte environ 50 espèces. Culture : Tous les armerias exigent le plein soleil et un sol plutôt léger. Multiplication : On multiplie la plante par semis, mais aussi par division des touffes, bien que cette dernière technique soit parfois difficile à pratiquer pour certaines variétés. Armeria maritima, aussi appelé œillet de mer, possède des fleurs roses ou lilas rosé, de la fin de printemps au début l’été. C’est la plus cultivée des armerias. Elle convient aussi bien pour les rocailles, que pour les plates-bandes ou encore les potées. Il en existe de très nombreuses formes et cultivars. Citons notamment ‘Laucheana’, rose intense ; ‘Crimson Gem’, à croissance rapide ; ‘Alba’ à fleurs blanches. A. alpina, à tiges très courtes et à têtes très grandes (jusqu’à 2,5 cm) rosées, juin-juillet. A. plantaginea, feuilles larges, touffes moyennes, gros capitules à grandes fleurs rose pâle, mai-octobre, très rustique.

    Thlaspi (Iberis
    Thlaspi (Iberis Le nom latin de thlaspi, Iberis, nous rappelle les origines méditerranéennes de cet étonnant arbrisseau. Plante vivace dont la hauteur varie, selon les variétés, entre 15 et 30 cm, elle se ramifie dès la base pour offrir un beau port étalé. Les rameaux, ligneux et tortueux sont couverts de petites feuilles vert-foncé, linéaires et oblongues, le tout formant une touffe dense.Parmi les fleurs blanches du jardin, les plus éclatantes et les plus lumineuses sont peut-être celles du thlaspi, véritable neige d’avril.Le thlaspi pousse facilement en sol ordinaire s’il est bien drainé. Il apprécie une tendance calcaire et supporte bien la sécheresse. Rabattez les touffes après la floraison pour conserver un port compact, une deuxième floraison se produit parfois en septembre. Luttez régulièrement contre les mauvaises herbes. Espacez les pieds de 30 cm. Multipliez par division des touffes en automne, ou par semis de mai à août, en pépinière.Avec son feuillage persistant et son éclatante floraison, le thlaspi constitue une jolie bordure pour les allées et les massifs. Plantez-le aussi en petites taches, dans les rocailles, auxquelles il apporte de la verdure toute l’année. Iberis sempervirens se multiplie par semi, en pépinière (températures comprises entre 16-20°C), au cours du printemps (avril, mai, juin), dans un terreau bien drainant (avec ajout de sable), pour un repiquage à l'automne. Les bouturages d'août et les divisions de touffe automnales ou printanières sont également possibles. Plusieurs espèces de plantes se cachent sous l'appellation Corbeille d'Argent. Outre Iberis sempervirens, on trouve celle qui semble être la plus légitime à porter le nom, Arabis albida, qui fleurit dès mars si les températures sont clémentes, et Cerastium tomentosum, plus tardif, qui fleurit entre mai et juin


    Scabieuse du caucase bleue
    Scabieuse du caucase bleue La floraison de cette jolie plante de plate-bande ne s'interrompt que sous l'effet de l'hiver! La scabieuse vivace à la floraison beue est très florifère de juin à octobre. Elle a un joli feuillage finement découpé, vert sombre. Plante idéale pour un jardin de curé, pour un massif ou pour un jardin champêtre, elle s'ajoutera à vos bouquets avec finesse.Une des plantes les plus faciles de nos massifs pourvu que le sol soit bien riche et bien humide. Sa floraison est très longue, pratiquement jusqu’aux gelées, si bien qu’elle s’épuise presque en une année. Vivace en touffe. Capitules floraux bleu violacé de 6 cm de diamètre. Feuilles basales vert moyen, lancéolées, légèrement lobées. Exposition au soleil. Sol ordinaire, même calcaire, pas trop sec à frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage persistant. Port Buissonnant. Intérêt estival. CULTURE HUMIDITE (Janvier-Mars Novembre-Décembre) Éviter une humidité hivernale trop importante. TAILLE Pour assurer une bonne durée de floraison, couper régulièrement les fleurs passées.


    Pied-d’alouette
    Pied-d’alouette (Delphinium, Consolida) delphinium que l’on appelle aussi Pied d’alouette est une formidable plante qui fleurit de juin à octobre. Précieux pour les fonds de massif, les grands pieds-d’alouette offrent des fleurs superbement colorées, et notamment quelques-uns des plus beaux bleus du jardin. Le semis ou la plantation sont les seuls gestes à réaliser car les delphiniums ne réclament aucun entretien. Famille : Renonculacées Type : Vivace ou annuel Hauteur : 50 à 150 cm Exposition : Ensoleillée Sol : Ordinaire, bien drainé Floraison : Juin à octobre Le delphinium aime les sol riches, n’hésiter pas à apporter un fertilisant ou du compost à la plantation Ils aiment les situations ensoleillées Évitez les endroits trop venteux ou alors mettez un tuteur Respectez une distance de 40 cm entre chaque plant.En semis, vous pourrez semer de préférence à l’automne ou jusqu’au printemps en évitant les périodes de gel.Une vivace qui est au même endroit depuis des années a tendance à se développer fortement et à prendre beaucoup de place. L’espace qui lui était reservé au départ devient trop petit. La division va permettre de redonner de l’air à la plante et va en améliorer la floraison. Une touffe ancienne devient importante et la richesse du sol est souvent insiffisante pour apporter les besoins qui lui sont alors nécessaires. La division va permettre de donner à votre plante une nouvelle jeunesse et vous donne l’occasion de la planter à différents endroits de votre jardin.Il n’y a pas de règles. Cela dépend avant tout du développement de la plante et de ce que vous souhaitez en faire. Il peut néanmoins être opportun de prévoir une division tous les 2 à 3 ans.Pointez votre bêche au milieu de la touffe que vous souhaitez diviser. Pour les petites vivaces plus fragiles, l’utilisation d’un outil moins imposant est recommandé. Tranchez de manière franche et précise à l’endroit désiré. Laissez en place la touffe de la plante d’origine. Retirez à la main la touffe que vous allez déplacer, en séparant bien les racines de l’autre partie. Rebouchez le trou ainsi provoqué avec un mélange de terreau et de terre du jardin. Plantez la nouvelle touffe à l’endroit choisi dans un mélange de terreau et de terre du jardin.

    Pied
 d'alouette de Chine
    Pied-d'Alouette de Chine Delphinium grandiflorum Les delphiniums sont des plantes vivaces ou annuelles qui aiment le plein soleil et un sol fertile bien drainé. Elles produisent des grappes allongées de fleurs et certaines sont bonnes pour la fleur coupée de bouquets. Planter avec un mélange, moitié terre à jardin, moitié de compost, dans un endroit ensoleillé, de préférence bien abrité des vents dominants. Tuteurer les plants en début de mai, les variétés élevées ont besoin de tuteurs solides.Les plantes nouvellement établies exigent des arrosages copieux, ensuite arroser au premier signe de flétrissement, le delphinium redoute l'humidité. Tuteurer les plants; après la floraison, rabattre les plants à 25 cm du sol pour les faire fleurir une seconde fois; rabattre les plants au sol en fin de saison; l'humidité excessive du sol peut souvent les faire périr l'hiver.Résiste aux chevreuils. Nourrit les oiseaux. Attire les colibris. Plante toxique. Semis Date : Mi-mars ou en juin-juillet pour installatin des plants à la fin de l'été, le pouvoir germinatif des graines dure peu et il faut les conserver au froid. Profondeur : Germination : 14 à 18 jours. Hauteur : 25 cm Largeur : 30 cm Ensoleillement : Plein soleil Type de sol(pauvre, riche) : Riche en matières organiques, assez frais, bien drainé. pH du sol : Neutre Humidité du sol : Arrosages abondants par temps sec.



    Onagre à grandes fleurs
    Onagre à grandes fleurs Oenothera glazioviana Un croisement entre l'Oenothera biennis et l'Oenothera grandiflora a résulté en cette sélection spéciale de grandes fleurs jaune d'or, qui s'ouvrent en une seule minute au crépuscule.C'est au bord des cours d'eau que l'on trouve cette plante aux grande fleurs jaunes qui se transforment, après fécondation en fruits allongés en forme de gousse pointue. C'est avec la Glaucienne que cette plante peut être le plus facilement confondue.Appelée aussi: jambon des jardiniers, mâche rouge, herbe aux ânes, evening primrose.Ses fleurs à 4 grandes pétales jaune , s'épanouissent à la tombée de la nuit, et se fanent le lendemain aux premiers rayons de soleil.les fleurs éphémères éclosent la veille, au dessus les boutons en préparation d'éclosion, et encore au dessus les couronnes de boutons des futures fleurs. A la fin de l'été apparaissent les fruits en forme de gousses, qui contiennent les graines.Onagracée de 80-180 cm aux feuilles pubescentes et denticulées. Inflorescence à sommet dressé, aux fleurs peu odorantes. Pétales jaune persistant, échancrés, longs de 30-50 mm. Style allongé à quatre stigmates étalés en croix, dépassant nettement les anthères des étamines. Capsule cylindracée de 3-3,5 cm, s'ouvrant au sommet par quatre valves.Période de floraison : de juin aux gelée.L'huile d'onagre est obtenue à partir des graines. Elles sont recherchées à cause de leur haute teneur en acide gamma-linoléique. L'huile d'onagre est une des rares huiles à contenir ce type d'acide gras essentiel. Les études sur ses effets portent sur un grand nombre de maladies. Efficacité reconnue pour la coqueluche, troubles digestifs, asthme, en usage externe: eczéma, douleurs rhumatismales. Elle régule les effets des hormones féminines pendant le cycle menstruel. Originaire d'Amérique, elle est présente dans toutes les régions du monde. Le nom botanique, Œnothera biennis, vient du grec oenos (vin) et thera (bête). Elle est aussi appelée l'herbe aux ânes, pour la forme de ses feuilles..

    Gauras
    Gaura de Lindheimer The Bride Originaires des prairies arides des Etats-Unis, les gauras sont parmi les vivaces les plus florifères qui soient. Elles forment, dès le début de l'été des buissons de fleurs graciles, blanches ou roses selon les variétés. La floraison se prolonge jusqu'en automne et peut même se prolonger jusqu'en début d'hiver dans les régions tempérées.Ces tiges florales élancées ont des fleurs de couleur blanc éclatant à rose pâle. Les boutons floraux sont de couleur pourpre et les calices d'un rose orangé. La fleur est formée de 4 longs pétales spatulés en éventail. C'est une plante a très belles ramifications. Idéale pour les mélanges de couleurs dans les bordures. Les Gauras aiment le plein soleil, les sols pauvres et drainants. A noter que les variétés à fleurs blanches se ressèment facilement dans les sols graveleux. Faciles d'utilisation, les gauras sont très souvent utilisés dans les jardins aux allures sauvages et forment avec les pennisetums et les penstemons hybrides un trio gagnant. Plantation et multiplication Affectionne tout type de terre suffisamment drainée. Se plante au printemps avec du sable et du compost bien décomposé. Le gaura affectionne les situations ensoleillées. Le semis se réalise à 20°C au printemps. On peut aussi diviser les touffes à la même époque. La bouture de gaura fonctionne bien en été et automne. L'entretien se limite à la taille en reprise végétative. Elle peut atteindre 1 mètre à 1,50 mètre. C'est une plante rustique jusqu'à -15°C. Il semblerait que les feuillages pourpres soient moins rustiques au gel. On l'utilise en pots, jardinières, massif ou encore suspension.



    Acaena microphylla
    Acaena microphylla Plante vivace compacte et traçante, elle se distingue des autres Acaena par son feuillage bronze surmonté de petites inflorescences sphériques, suivies d'akènes rouge vif en août. De vigueur moindre, il convient pour une plantation en bordure d'escalier, en rocaille ou dallage. Vu la coloration peu courante de son feuillage, nous l'associerons avec des d'autres plantes à feuillages colorées et chaleureux : au pied des arbutes ou des graminées à teintes automnales remarquables (Panicum , Miscanthus 'Purpurescens', Miscanthus 'Afrika') ou en compagnie de bruyères. Un tapis de 5 centimétres d'épaisseur formé par un feuillage persistant de couleur vraiment cuivrée. Pendant l'été l'acaena se couvre de sphères hérissées d'aiguilles peu piquantes rouges. Un bon couvre-sol pour des zones à l'ombre légère ou au soleil en sol drainé. Semis en pépinière de mars à mai. Germination : à 16°c après passage à froid. Température de culture : entre 14 et 18°c. Eviter les sols lourds et humides. Avec 2 grammes de graines, on produit environ 200 plants. Conseils et soins adaptés à cette plante : Dans les grandes rocailles ou sur talus, même caillouteux. Convient en jardinière. Plantation en terre ordinaire, perméable, fraîche à modérément sèche, ou riche en gravier. Cette espèce exige peu de soins. Il suffit de limiter son extension.


    Pied-d'Alouette
    Pied d'Alouette Cette plante vivace est surprenante par sa floraison et par son large panel de bleus. Les tiges peuvent atteindre 2m de haut. Les feuilles sont palmées et très découpées. Cette plante est idéale pour concevoir un beau massif. Précieux pour les fonds de massif, les grands pieds-d’alouette offrent des fleurs superbement colorées, et notamment quelques-uns des plus beaux bleus du jardin. Caractéristiques Plantation : printemps ou automne Floraison : juin à octobre (selon les espèces) Exposition : soleil Sol : profond et fertile Utilisation : massif, fleur coupée Hauteur : 0,40 à 2 m Vivace et annuelle Culture Assez exigeantes, ces plantes aiment les terres fertiles, profondes et riches en humus. Il est préférable de préparer le sol quelques semaines avant la plantation, en bêchant à une profondeur d’un fer de bêche et en incorporant du terreau ou du fumier bien décomposé. Installez les pieds-d’alouette en situation abritée des vents et en plein soleil. Arrosez régulièrement en été et fertilisez en étalant du terreau au pied 2 fois par an. Prévoyez des tuteurs pour les variétés hautes. Rabattez les tiges en juillet, après la première floraison, pour en obtenir une seconde en septembre-octobre. Respectez un espacement de 40 à 70 cm entre les pieds (selon les variétés). Divisez les touffes tous les 3 ou 4 ans, en mars-avril, pour que les plantes demeurent florifères. Jetez le centre ligneux et replantez immédiatement les éclats. Il est parfois nécessaire d’utiliser 2 fourches-bêches, dos à dos, pour faire éclater les souches. Procédez également par semis (les graines sont assez largement diffusées), effectué à partir de mai en pépinière ; éclaircissez après la levée et mettez en place à l’automne ou au printemps suivant. Méthode de multiplication: semis en août pour les vivaces et en mars pour les annuels, division de la touffe au printemps Taille: rabattez court les tiges florales après la floraison, pour une remontée en août-septembre Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend plus de 250 espèces - Delphinium 'Blue bird' de couleur bleu - Delphinium 'Astolat' aux fleurs roses et au centre noir, fleurs étalées sur la tige - Delphinium 'Galahad' aux fleurs blanches Maladies et ravageurs: l'oïdium, la bactériose, la fusariose, la pourriture du collet, les limaces.


    Pavot bleu
    Pavot bleu Famille : papaveracées C'est une vivace originaire des contreforts de l'Himalaya, de l'est du Tibet au nord ouest de la région du Yunnan, croissant à une altitude qui va de 3000 à 4000 m. Tous les jardiniers aimeraient avoir dans son jardin des pavots bleus, tellement la fleur, d'un bleu pur, est superbe, mais il faut savoir que cette vivace n’est pas simple à cultiver dans nos régions. Originaire de l’Himalaya, il faut se rapprocher le plus possible des conditions de cette région : une terre bien drainée, sans trop de calcaire, un hiver froid et sec, pas de soleil direct, mais beaucoup de lumière. De plus, il faut savoir que cette plante se comporte plus comme une bisannuelle, c’est-à-dire que la première année de culture, elle ne fleurit que rarement, la deuxième, elle fleurit, puis disparaît. Pour la pérenniser d'année en année, il faut couper les fleurs fanées car la montée à graine épuise la plante, jusqu’à la mort. En suivant ces conseils, vous pouvez espérer garder l’une des plus belles fleurs de la nature. Le meconopsis est une plante d'une hauteur maximum de 1.50 cm, au feuillage de vert à argenté suivant la variété. Exposer à la mi-ombre dans un endroit frais et à l'abri des vents forts. Le méconopsis aime un air humide. Multiplication Diviser juste après floraison, au printemps ou en automne. Sur certaines espèces le bouturage de racine est possible en fin d'automne ou en hiver. Par semis Les graines du pavot bleu sont récoltées en fin d'été et stockées dans un conteneur fermé au réfrigérateur durant quelques mois (hivernage). Le semis se fait de fin décembre à février, en surface d'un mélange composé de terreau léger et de sable, perlite, ou vermiculite assurant une bonne aération, recouvrir le semis de peu de sable grossier. Pour arroser pulvériser afin de ne pas déranger, ne jamais laisser sécher la terre. La durée de levée prend de 2 semaines à plusieurs mois. Appliquer une solution antifongique pour éviter la fonte du semis. Repiquer les plants en godets lorsqu'ils ont de deux ou trois feuilles en évitant de tasser la terre, conserver dans un endroit ombragé jusqu'à la reprise de croissance, puis acclimater doucement les jeunes plants à la lumière. Repiquer en place au début d'été avant que les racines ne tapissent le pot. Terre Sol riche humide et frais, bien drainé l'hiver (l'accumulation d'eau au pied entraine sa pourriture), légèrement acide ou neutre. Perd son feuillage l'hiver. Ennemis et maladies Mildiou, escargots et limaces.


    LUPIN POLYPHYLLE
    Lupin polyphylle vivace Lupinus polyphyllus La variété Russell d'un bleu azuré a de grandes grappes dressées très odorantes qui apportent une touche gaie aux bordures. Les lupins vivaces sont plus riches en couleurs que les lupins annuels. Ne sont pas très exigeants Le lupin étonne toujours avec ses hampes florales dressées couvertes de fleurs et son feuillage découpé très original. Il existe deux grandes catégories : les lupins vivaces, dont le fameux Lupin polyphylle et les lupins annuels, comme le lupin changeant, le lupin de Hartweg ou le lupin grand. Il existe aussi une espèce arbustive, le lupin en arbre qui forme une boule de 1,5 mètre qui se couvre de grappes de fleurs jaunes à la fin du printemps. Vous pouvez planter le lupin de manière isolé sur votre pelouse ou il sera ainsi mis en valeur, ou le mettre en place dans un massif. De toute les façon, méfiez-vous car il peut vite devenir envahissant car il se ressème tout seul ! Le lupin doit être semé directement en place, car il supporte mal le repiquage. Méthode de multiplication: semis d'avril à juin, division de la touffe en automne plante vivace forme d’amples touffes de 1m à 1.30m couvertes d’épis de 50cm à 80cm de long, dans les coloris carmin, lavande, rose, bleu et blanc. Leur parfum est très agréable, et attire les abeilles. Choix du sol : le lupin redoute le calcaire et pousse surtout dans un sol profond et léger. Supporte le climat maritime. Semis : semez d’avril à juin, directement en place. Eclaircissez à 25/30cm. Cette plante supporte mal le repiquage. Il est possible de le semer en septembre - octobre. La germination n’a lieu qu’après l’hiver mais elle est souvent plus complète, le froid ayant une action favorable. Culture : arrosez peu, sauf par temps très sec. Coupez les rameaux de fleurs fanées au fur et à mesure. Ainsi, une petite floraison d’automne peut apparaître. Floraison : de juin jusqu’aux gelées, même en situation ombragée. Les pieds de lupin ne sont pas d’une longue durée (environ 3 ans) et doivent être remplacés dès qu’ils commencent à dépérir.

    Lin vivace Bleu
    Lin vivace Bleu Le lin est cultivé dans la plupart des pays tempérés ou chauds. En France, la culture se fait actuellement dans le Nord et la Picardie, la Normandie, la Bretagne et l'Anjou. Le climat le plus favorable est tempéré et légèrement humide. Le lin nécessite des terres riches et meubles. Il existe une centaine de variétés de lins textiles dont quatre principalement cultivées et choisies en fonction de leur productivité en fibres, maturation précoce, résistance aux maladies. Belle plante aux fleurs nuageuses, joliment colorées et en forme d'entonnoir. Cette vivace a une bonne ramification buissonnante, dressée et persistante. Tiges grêles à feuillage herbacé qui se parent de petites fleurs bleu clair en été. Bel effet dans les plates-bandes, les bordures et les massifs. Les semis (de mars à avril) sont denses de façon à obtenir des tiges droites et peu ramifiées. Le vent et les orages peuvent coucher à terre les tiges, ce qui porte préjudice à la récolte. Ce phénomène est appelé "verse". La croissance des tiges est rapide, environ 10 mm par jour ; les tiges atteignent 80 cm à 1m et se développent d'avril à juin. La maturité est atteinte en juillet. La fleur hermaphrodite, régulière, dialypétale à ovaire supère, donne une capsule à cinq lobes contenant chacun deux graines. La plante arrive à maturité en juillet, les tiges jaunissent. La plante est arrachée et non coupée pour une meilleure préservation de la base . Choix du sol : le lin se plaît dans des tous types de sols, à toutes expositions. Supporte le climat maritime. Utilisation : très intéressante pour des massifs et rocailles, et de culture très facile, le lin permet de donner un effet de masse même dans des pots et jardinières.



    La liatride
    La liatride La liatride est une superbe vivace aux épis floraux caractéristiques et très décoratifs. Également appelé plume du kansas, cette plante égaye les massifs et attirent les papillons au jardin ! Fleur d'été populaire, utilisée dans les bouquets. C'est une belle et vigoureuse plante vivace. Les petits capitules comprennent 10 à 18 petites fleurs qui forment ensemble un épi. Leur particularité est que les fleurs situées au sommet de l'épi s'ouvrent en premier. Couleur rose violacé. Idéale pour les bordures et les plantations d'arrière plan. Hauteur en fleur : 50 cm Mois de floraison : Juillet - Aout Exposition : mi-ombre, soleil Type de feuillage : caduc Nature du sol : sec La liatride préfère les situations ensoleillées Elle aime les sols plutôt humide et bien drainés Respectez une distance d’environ 40 cm entre chaque pied Multiplication par division de la touffe au début du printemps tous les 2 ou 3 ans Une vivace qui est au même endroit depuis des années a tendance à se développer fortement et à prendre beaucoup de place. L’espace qui lui était reservé au départ devient trop petit. La division va permettre de redonner de l’air à la plante et va en améliorer la floraison. Une touffe ancienne devient importante et la richesse du sol est souvent insiffisante pour apporter les besoins qui lui sont alors nécessaires. La division va permettre de donner à votre plante une nouvelle jeunesse et vous donne l’occasion de la planter à différents endroits de votre jardin. De manière générale, elle s’effectue après la floraison. Les vivaces à floraison estivale seront à diviser à l’automne. Les vivaces à floraison automnale seront divisées au printemps, en général en avril. Les vivaces condimentaires seront également divisées au printemps. Pointez votre bêche au milieu de la touffe que vous souhaitez diviser. Pour les petites vivaces plus fragiles, l’utilisation d’un outil moins imposant est recommandé. Tranchez de manière franche et précise à l’endroit désiré. Laissez en place la touffe de la plante d’origine. Retirez à la main la touffe que vous allez déplacer, en séparant bien les racines de l’autre partie. Rebouchez le trou ainsi provoqué avec un mélange de terreau et de terre du jardin. Plantez la nouvelle touffe à l’endroit choisi dans un mélange de terreau et de terre du jardin.

    Hysope anisée
    Hysope anisée L’Agastache foeniculum L’Agastache foeniculum, communément appelée agastache fenouil, anis hysope, hysope anisée ou grande hysope, est une plante herbacée, vivace, de la famille des Lamiacées. Cette plante est cultivée comme plante ornementale, aromatique et condimentaire. C'est également une plante très mellifère (goût d'anis). Outre l'aspect décoratif de ses magnifiques épisfloraux de bleu mauve à blancs, elle est employée comme herbe aromatique dans les cuisines nord-américaines et asiatiques. Tige surmontée de petites fleurs bleu violacé. La feuille dégage un très fort arôme anisé et elle est utilisée, aussi bien fraîche que sèche, pour faire le thé. Produisant d'énormes quantités de nectar, cette fleur est l'une des meilleures plantes mellifère. Mélange de parfum et de couleur dans votre jardin L'agastache est une plante vivace très rustique et peu exigeante qui s'adapte à la plupart des types de sols (y compris calcaires ou argileux) à condition qu'ils soient correctement drainés. Elle préfère une exposition ensoleillée ou mi-ombre. Elle résiste à des gels modérés. Il convient cependant de protéger les pieds en cas de fortes gelées. plante vivace (durée de vie de quelques années) ; tige : de 50 cm à 1,2 m ; floraison : juillet à octobre. Petites fleurs tubulaires disposées en denses épis terminaux de 4 à 8 cm, de couleur vive (bleu, mauve ou blanc) et exhalant un puissant parfum d’anis. Les variétés sauvages ont des pétales bleus et des calices et des bractées mauves ; graines : extrêmement fines ; feuilles lancéolées, duveteuses, grossièrement dentelées, de couleur vert-gris dessus et blanchâtres dessous ; racines traçantes. L’agastache est une plante vivace très rustique et peu exigeante. Elle sait s’adapter à la plupart des types de sols (y compris calcaires ou argileux) à condition qu’ils soient correctement drainés. Elle préfère une exposition ensoleillée ou semi-ombrée. Elle est capable de se resemer et, de ce fait, peut devenir envahissante. Elle résiste à des gels modérés. Il convient cependant de protéger les pieds en cas de fortes gelées. Pas de maladies ou de ravageurs (mais à protéger des limaces et escargots


    L'Edelweiss
    L'Edelweiss Nom latin Leontopodium alpinum L'Edelweiss est originaire de Sibérie. Elle a semble-t-il immigré en Europe pendant les périodes glaciaires du quaternaire. Emblème de la Suisse et plus largement des Alpes, on la retrouve également au sommet des hautes montagnes des Pyrénées, des Carpates et sur la péninsule des Balkans. Les capitules se composent de fleurs crème assez insignifiantes et de bractées feutrées de poils laineux. Les quelques feuilles lancéolées sont aussi couvertes de poils blancs qui protègent les plantes contre le froid et la lumière ultraviolette. Bien que l'espèce soit identique, l'Edelweiss de jardin perd de sa superbe en perdant de l'altitude. Quand les fleurs sauvages atteignent rarement plus de 3 cm de haut en montagne, la variante de plaine culmine à 20 cm. Moins belles qu'à l'état sauvage, l'Edelweiss de jardin présente toutefois les mêmes caractéristiques esthétiques à savoir des feuilles et des fleurs feutrées de poils blancs laineux et une inflorescence très particulière en forme d'étoile. Dans les jardins elle aime tout particulièrement les sols rocailleux voire rocheux, bien drainés et une exposition ensoleillée. Très facile à multiplier par semis réalisés en février ou mars, elle se repique sur un muret, une rocaille ou encore en pot dès que le sol reprend de la température. En raison de sa beauté très particulière et des nombreuses légendes qu'elle n'a pas manqué de faire naître, l'edelweiss a longtemps fait l'objet d'une cueillette sauvage importante qui a eu raison dans certains endroits de l'espèce. Aujourd'hui l'Edelweiss est protégée partiellement à l'état sauvage. Dans les Hautes-Alpes, la cueillette est totalement interdite dans six communes depuis 1993 et tolérée avec limitation « à la contenance de la main d'une personne adulte » sur le reste du territoire. Dans les Alpes de Haute-Provence, la cueillette est également tolérée jusqu'à dix fleurs. Depuis quelques années, l'Edelweiss fait l'objet d'une culture spécifique en Suisse pour ses vertus cosmétiques antiâges avérées. En effet, cette plante contient un antioxydant qui a la propriété de ralentir le vieillissement des cellules. Une qualité particulièrement recherchée par tous les laboratoires cosmétiques !

    Ancolie
    Les ancolies ( Aquilegia) Une vivace facile à cultiver et qui se ressème abondamment. Rappelez-vous les jardins de nos grands-mères ou les jardins de curé. L’ancolie n’est pas une plante qui aime être disciplinée. Une plante de la famille des renonculacées . Elle est originaire d' Europe. Nom botanique: aquilegia vulgaris. C'est une plante vivace qui vit entre 2 et 4 ans. Son feuillage est semi-persistant, il est le plus souvent vert, mais peut être doré ou panaché de jaune. On la trouve à l'état sauvage en lisière de forêt. Sa taille avoisine 80 cm en fleurs. L'ancolie est très rustique au gel. La floraison apparaît de Mai à fin Juin. Les fleurs d'ancolies sont de multiples couleurs: blanc, rose, pourpre, violet, bleu. La multiplication des ancolies se fait essentiellement par semis. Celui-ci sera pratiqué de préférence en automne sous châssis froid ou tunnel, car les graines ont besoin d'une période de froid pour bien germer. Si vous ne semez pas directement en place, préférez semer dans des pots biodégradables en tourbe pour les planter directement au jardin sans les dépoter car les ancolies détestent être dérangées. On peut aussi tenter un semis au printemps, avec de moins bons résultats. Le plus rapide et le plus sûr est cependant de profiter des multiples semis spontanés ! Certains se hasardent à diviser les touffes, mais le résultat reste incertain. On pratique aussi le semis sur place à l'automne. On peu aussi diviser les pieds au printemps mais les racines sont assez fragiles. On peut couper les hampes florales pour que la plante ne s'épuise pas. On laisse quelques fleurs faner pour produire quelques graines. Une fois en terre, laissez les ancolies se développer ; coupez seulement, au fur et à mesure, les fleurs fanées. En fin de floraison, conservez-en quelques unes et laissez monter en graines : elles se ressèmeront spontanément, ainsi, avec un peu de chance, vous obtiendrez au printemps suivant une multitudes de plantules. Certaines espèces s'hybrident facilement créant autant de d'agréables surprises pour le jardinier. L'hiver, pas de danger : ces plantes aiment le froid et supportent des températures avoisinant -20°C.


    l'aconit
    L'aconit Une plante de la famille des renonculacées. Elle est originaire d' Europe de montagne. Nom botanique: aconitum napellus. Portées sur de solides tiges de plus d'un mètre de haut, les fleurs de l'aconit napel sont originales par leur couleur bleu violet et leur forme qui a valu à la plante le surnom de "casque de Jupiter". C'est une plante vivace à feuillage caduc.Les fleurs apparaissent de Juillet à Septembre.Le sépale extérieur à une forme caractéristique de casque. On l'appelle aussi "capuchon de moine". Elles sont de couleur bleue pour la variété napellus.De culture facile, l’aconit est une vivace qui peut être semée ou plantée. Le plus simple est de vous procurer de jeunes plants dans le commerce. Quand planter l’aconit napel ? En octobre ou en mars directement en pleine terre.Un mois avant la plantation, enrichir le sol avec du compost maison ou acheté car avec sa haute taille l’aconit est une gourmande. Enfouir ce compost avec une fourche bêche.Choisir un emplacement mi-ombragé qui reste frais en été pour ne pas avoir à l’arroser tous les jours s’il ne pleut pas.Comme la plante a un grand développement, respecter une distance de 40-50 cm entre deux plants.Porter des gants pendant toute l’opération si vous avez la peau fragile car l’aconit est irritant, notamment ses racines. Faire tremper les godets dans l’eau 5 minutes pour bien les humidifier, les poser tous sur le sol à la bonne distance les uns des autres pour avoir une idée de l’ensemble. Faire des trous à l’emplacement des godets et y verser de l’eau avec un arrosoir. Sorter les plants et enfoncer les mottes de façon à enterrer légèrement le collet. Tasser la terre à la main autour des plants et arroser à nouveau généreusement même s’il pleut. En terrain venté, un tuteurage des tiges est recommandé car même si les tiges sont raides, les longs épis de fleurs peuvent les faire pencher après une forte pluie.

    veronique
    La véronique Nom : Hebe Famille : Scrofulariacées Hauteur : 30 à 150 cm La véronique est une jolie vivace herbacée qui peut vivre selon le climat comme une annuelle. Sa floraison est très appréciée alors que l’entretien ne réclame que quelques soins. Préférez une plantation à l’automne pour favoriser l’enracinement. Une plantation en dehors de la période automnale est tout à fait possible pour les sujets achetés en pot ou conteneur. C’est une fleur qui ne demande aucun entretien particulier si ce n’est peut être d’être arrosée en cas de sécheresse prolongée, surtout si elle est cultivée en pot.Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure: cette opération ne pourra que favoriser l’apparition de nouvelles fleurs Si vous rabattez bien les tiges fanées au fur et à mesure, et jusqu’au sol, vous devriez avoir une nouvelle floraison à l’automne. Un terrain ordinaire, pas trop sec mais bien drainé lui convient, de même qu’une situation ensoleillée en région froide. Ailleurs, elle peut supporter la mi-ombre. Frugale, elle se contentera, une fois par an, d’un apport de compost et d’engrais organique. Une taille légère des rameaux, après la floraison la densifie. Dans les massifs ou en petites haies, ravissante aussi en bac sur la terrasse ou le balcon.Supprimez les fleurs fanées en coupant la tige sous l’inflorescence au fur et à mesure. Vous stimulerez ainsi l’apparition de nouvelle fleurs. Si besoin, vous pouvez aussi rabattre en tout début de printemps. En cas de fortes gelées, il se peut que votre hébé soit touché et qu’une partie ne repousse pas puis meurt. Dans ce cas, supprimez toutes les parties qui ont gelées afin de stimuler l’apparition de nouvelles pousses.



    Ipomée grimpante
    L’ipomée L’ipomée est un très jolie plante grimpante à la floraison très généreuse. Si elle peut être envahissante, l’ipomée réclame peu d’entretien et saura vite vous satisfaire.Pouvant atteindre une hauteur de 2 à 5 m, l’ipomée se plait en terre riche mais toutefois restant fraîche en été. Pour l’exposition, évitez le plein sud. La floraison intervient de juillet à septembre. Le sol doit être riche et bien drainé. Exposition: Le plein soleil convient bien à l'ipomée dont le pied doit être de préférence à l'ombre ou sous un paillis pour éviter l'évaporation de l'eau d'arrosage et à l'abri des vents forts. Arrosez régulièrement surtout en été lors des journées les plus chaudes. Le semis doit être fait tôt pour avoir des chances de voir fleurir l'ipomée avant de partir en vacances; Il faut compter 4 mois pour voir les premières fleurs ! Tremper les graines dans l'eau 24 heures avant de semer pour accélérer la germination, mais il n'a pas été constaté que cela avançait la floraison. Faites votre semis sous abri (20 - 25°C) en godets individuels de février -mars à 1 cm de profondeur.La germination apparaitra 10 à 14 jours à 20°C. Repiquez en place mi mai en espacement les plants de 30 cm. Il est possible de faire des semis directement en place, mais il faut attendre que les Saints de glace (mi-mai) soient passés. Multiplication: Au delà du semis il est possible de multiplier cette plante par marcottage ou bouturage d'une tige aoûtée. L'entretien: L'ipomée est une plante qui s'accroche toute seule sur le support qui lui est fourni (treille, grillage, pergola, mur, etc…). L'enroulement se fait toujours de droite à gauche.


    Lavatère
    La lavatère Elle est originaire de Méditerranée. La lavatère est une très belle vivace arbustive qui offre une floraison longue et généreuse. D’entretien facile, elle convient parfaitement pour l’ornement des balcons et terrasses ou des massifs du jardin. Plante annuelle, rameuse, haute de 80cm à 1m. La lavatère figure parmi les fleurs annuelles les plus rustiques. Avec ses feuilles arrondies de couleur vert foncé légèrement poilue et ses très grandes fleurs solitaires roses veinées de carmin ou blanches se succédant de juillet à septembre, la lavatère s’associe bien aux fleurs vivaces et c’est également une très bonne fleur à couper dont les boutons continuent à s’épanouir en vase. Les coloris toujours très frais des lavatères offrent une parure appréciable au jardin. Plantation et multiplication Aime une terre humifère et bien drainée. Se plante au printemps dans un trou garni de cailloux ou de sable. Sa situation de prédilection est le plein soleil. La multiplication s'effectue par bouture en Septembre sur un bois aoûté. On peut aussi prélever les rejetons en plein été. On sèmera les graines sous chassis en Avril. Culture et entretien du lavatère La taille interviendra à l'automne puis au printemps plus sévèrement. Vous pouvez apporter de la matière organique au printemps pour une floraison plus abondante. Ennemis et maladies On y rencontre la pourriture du pied lorsqu'il est trop à l'humidité et quelques fois la rouille. Lorsque les feuilles et les fleurs sont mangées, c'est qu'il y a présence de petites sauterelles vertes.


    Pétunia
    Pétunia (Petunia) D’origine brésilienne, cette plante compte parmi les annuelles à très longue période de floraison. Elle offre des coloris somptueux, vifs, mais aussi de délicates nuances pastel. Les petunias sont des annuels semi-rustiques. Les trois espèces d'origine nous viennent d'Argentine. Tous les pétunias cultivés sont des vatiétés hybrides. Ils aiment le plein soleil, un sol fertile et bien drainé, l'ombre encourage la production de feuillage au détriment des fleurs. La floraison s'échelonne de la plantation en mai jusqu'aux gelées de l'automne, cependant pour certaines espèces la floraison diminue beaucoup à la fin août, lorsque les jours raccourcissent. C'est une plante à feuillage persistant dans son milieu naturel mais est utilisée comme annuelle. Sa taille varie entre 20 et 30 cm et 60 cm pour les variétés de pétunias retombants. Il est recommandé de planter les pétunias au printemps, après tout risque de gelée car elle est peut résistante au gel. Pétunias en massif : Mélangez la terre du jardin à du terreau. Pétunias en pot, bac et jardinière : Si ils sont achetés en godet, mélangez la terre à du terreau. ou utilisez uniquement du terreau car cela favorise la floraison et le développement de la plante. Pétunias en suspension : Choisissez un terreau suspension, beaucoup plus léger, car lui seul est adapté à ce type de plantation. Semis de pétunias : Pour les graines, préférez un semis en terrine à l’intérieur de la maison à partir de février. Pressez simplement les graines afin de les coller au terreau « spécial semis » sans les recouvrir. Arrosez régulièrement, mais sans excès pour garder l’humidité. Lorsque les premières feuilles sortent, repiquez-les en godet et attendez la fin de toute gelée pour les mettre en place à l’extérieur. Quelque soit le support de plantation, préférez un endroit ensoleillé pour une floraison optimale.


    Capucine


    Les capucines Les capucines (Tropaeolum), de la famille des Tropaéolacées, font partie des plus belles fleurs annuelles. Leurs tons rouges, jaunes, orangés sur fond de feuillage bien vert assurent de vrais feux d'artifices dans le jardin tout au long de l'été. La capucine possède de nombreuses vertus : c'est une fleur très belle, délicieuse à déguster et joue un rôle fort utile au potager. En effet, sa présence repousse les attaques des insectes nuisibles. A cultiver sans modération. Il en existe 2 sortes : l'une est dite "naine" car elle reste compacte (idéale pour des jardinières fleuries ou pour tapisser l'avant d'u massif), l'autre émet de longue tiges (c'est une grimpante vigoureuse, capable de monter à 2m de hauteur). La culture de la capucine est aussi facile en pot qu'en pleine terre. Vous pouvez anticiper les semis en mars et garder vos godets à l'abri avant un repiquage en mai, ou bien semer en pleine terre vers la mi-avril. Pratiquez alors le semis "en poquet", qui consiste à grouper les graines par 4 ou 5 dans un même trou. Si vous disposez d'un abri chauffé ou d'une véranda, essayez le semis d'automne : il permet de disposer de très beaux plants dès le début de la saison. Les Capucines sont particulièrement connues pour leurs caractéristiques odorantes qu’affectionnent particulièrement les abeilles mais également pour leurs vertus médicinales dans de très nombreux traitements homéopathiques. Les Capucines sont comestibles et viennent parfois parfumer certains plats. A la fois sucrées et poivrées, vous pouvez par exemple les associer à une salade de roquette…délicieux.


    Le physalis
    Le physalis ou Coqueret du Pérou est une vivace aux fruits originales et parfaitement comestibles.Le physalis est une culture très peu exigeante en nutriments et en eau du fait de sa rusticité, mais il faut veiller à choisir les bonnes variétés pour nos régions. Il faut avant tout que les plants puissent disposer d’un maximum de soleil et si possible ne pas être exposés aux "grands vents". Les premières gelées sérieuses, provoqueront la mort de la plante. L‘entretien du physalis est assez facile et les vertus médicinales de ses baies bien connues. En résumé, ce qu’il faut savoir : Nom : Physalis alkekengi Famille : Solanacées Type : Vivace Hauteur : 50 à 80 cm Exposition : Ensoleillée et mi-ombre Sol : Bien drainé Floraison : Mai à juillet Récolte : Septembre, octobre La plantation du physalis s’effectue plutôt au printemps dans un endroit ensoleillé mais trop chaud. Le physalis se plante aussi bien en massif d’arbustes et de fleurs qu’en pot ou au potager. Si vous souhaitez effectuer un semis, préférez un semis sous abri au tout début du printemps et mettez en place 6 à 8 semaines plus tard. Multiplication du physalis : On peut diviser la touffe au printemps ou semis de graines à la même période. De culture facile, le Coqueret du Pérou offre des fruits comestibles et particulièrement savoureux dès la fin de l’été. Son nom provient du grec phusalis, qui veut dire vessie, en raison de la forme de son calice Riches en vitamine A, B et C, il sont également une belle source de béta-carotène lorsqu’ils sont bien mûrs. On retiendra enfin que ses vertus thérapeutiques sont connues dans le traitement des infections urinaires et des rhumatisme.


    la calluna vulgaris
    La calluna vulgaris Une plante de la famille des éricacées très proche de la bruyère. Nom botanique: Calluna vulgaris nommée aussi bruyère callune ou bruyère commune. Elle pousse dans les landes, pinèdes, terrains pauvres acides de l'Europe à l'Asie tempérée. La taille de cet arbrisseau n'excède pas 50 centimètres de port étalé à presque rampant. Elle se distingue de la bruyère par son feuillage écailleux. Les feuilles sont persistantes. En pleine nature, elles assurent le repas des moutons et cervidés. Etant très rustique aux froids (au-delà de -20°C), elles conviennent très bien à la culture en extérieur en pot, massif, bordure, rocaille et comme plante couvre-sol. Une profusion de fleurs blanches durant une longue période. Son feuillage est vert brillant. Compacte et érigée. Exposition au soleil. Sol léger, humifère, acide (non calcaire), sec à modérément humide. Feuillage persistant. Port Divergeant. Intérêt estival, automnal. Mellifere.


    la buglosse de Sibérie
    La buglosse de Sibérie Une plante de la famille des boraginacées. Elle est originaire d' Eurasie (Caucase). Le buglosse donne pendant une longue période de délicats bouquets de petites fleurs étoilées bleu vif ressemblant à celles du myosotis. De grandes feuilles en forme de cœur apparaissent ensuite. Il peut supporter le soleil direct si le sol est frais. Il est toutefois préférable de l'installer à mi-ombre où il donnera sa pleine mesure. Nom botanique: Brunnera macrophylla et aussi Anchusa myosotidiflora. C'est une proche cousine du Myosotis (elle est souvent nommée Myosotis du Caucase). Elle est vivace, pousse en touffe et se comporte comme une couvre-sol. Elle pousse en sous-bois car aimant les terres fraîches et légèrement humides. Cette plante mesurant une cinquantaine de centimètres possède un feuillage caduc très fourni, gaufré, en forme de cœur et poilu. Exposition à mi-ombre ou à l‘ombre. Sol ordinaire, humifère, frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C. Feuillage caduc. Port Etalé. Intérêt printanier. Les buglosses de Sibérie affectionnent la fraîcheur de la mi-ombre. Leurs fleurs, d'un bleu pur, parfois blanches, ressemblent à celles du myosotis. Elles écloront pendant tout le printemps. Le feuillage en cœur est aussi très agréable, surtout avec les variétés à feuilles panachées ou argentées. Ce sont en général de bon couvre-sol, avec un port dense, mais ils s'étendent lentement. Les variétés à feuillage panaché ou clair permettent de créer des contrastes intéressants dans les zones ombragées et de les éclairer joliment.


    bergenia
    Le bergenia Une plante de la famille des saxifragacées. Elle est originaire de Sibérie, Mongolie, Afghanistan, Himalaya. Elle pousse à l'état sauvage seulement où il y a de la neige l'hiver. Le bergenia, en latin bergamia ou megasea (famille des saxifragacées), est une plante importée d'Asie : Sibérie, Népal, ou autre, suivant les espèces. Elle est présente dans la plupart des jardins en raison de ses qualités de rusticité et son effet décoratif. Ses grandes feuilles rondes, épaisses et luisantes partent d'une grosse tige rampante (un rhizome), elles peuvent, par endroits, se teinter de rouge en hiver. Des grappes de fleurs roses apparaissent dès février et se maintiennent longtemps ; la plante refleurit même, mais en quantité moindre, au cours du reste de l'année. Voilà donc une habitante très intéressante des bordures et rocailles, elle ne demande aucun soin particulier. A condition de ne pas être installée dans un endroit à la fois trop ensoleillé et trop sec, elle prospère très bien et ne craint pas le froid. On peut facilement prèlever des fragments de son rhizome portant des racines pour multiplier la plante. Il est possible de trouver plus ou moins facilement, 4 espèces de bergenia : le b. cordifolia, le b. crassifolia; le b. ligulata et le b. ciliata. Leur floraison peut être blanche, rosée, rouge ou pourpre ; les 2 dernières espèces sont sensibles aux gelées de printemps. Il en existe une dizaine de variétés: Bergenia crassifolia à feuilles épaisses, Bergenia purpurascens à feuilles pourpres, panaché ... C'est une plante vivace avec un beau feuillage persistant. Peu exigeante, elle s’adapte à presque tous les types de sols, mais préfère un sol riche en humus et bien drainé. Pour obtenir une belle floraison, veillez à ne pas trop enrichir le sol en azote. Elle supporte une exposition au soleil ou à mi-ombre. Evitez l’ombre dense, les fortes chaleurs et la sécheresse. Très rustique, elle résiste bien au froid. Plantez ou rempotez vos bergenias de préférence en automne, en espaçant les pieds de 40 à 50 cm. Ces plantes peuvent aussi se multiplier par division des touffes au printemps. Dans ce cas, repiquez les pieds sans attendre, directement en place. Les bergenias sont résistants aux insectes et aux maladies. L’entretien se limite à retirer les feuilles fanées. A noter : vos bergenias ne fleuriront pas si l’exposition est trop ombragée ou si le sol est trop riche en azote.


    sedum spurium rouge
    Sedum couvre sol rouge Sedum spurium Vigoureux et très florifère, il se plaît en tout sol, sa floraison attire lespapillons. Utilisation : il est surtout apprécié comme couvre-sol en bordure ou en rocaille Vivace rustique et très robuste, à feuillage persistant. Tapissant et bon effet couvre-sol. - Convient aussi en garniture de bac ou de pot. - Plantation en terre ordinaire, perméable et humifère, plutôt sèche. En terre lourde, un apport de compost ou de terreau est bénéfique. - Une terre riche en gravier donne de bons résultats. - Soins : cette plante est peu exigeante et ne réclame pas de soins particuliers. Famille :Crassulacées Difficile de trouver des plantes plus accommodantes ! Le sedum est une plante basse, tapissante idéale à la garniture de massifs et de bordures. Il a des feuilles ovales, charnues, vert bleuté, persistantes et des inflorescences plates, de couleur rose, blanc ou rouge qui apparaissent de juillet à octobre.


    onoclea-sensibilis
    Onoclée sensible (Onoclea sensibilis) L'Onoclea sensibilis fait partie des fougères caduques présentes dans les zones humides. On la reconnait à ses frondes qui émergent au printemps du rhizome rampant. Ces dernières sont dressées puis s'arquent gracieusement. Cette fougère est colorée d'un vert pâle assez lumineux et qui peut prendre des nuances bronze rosé en automne. Indigène : Se dit d’une plante qui croît spontanément dans un pays. Indigène en Amérique du Nord, cette fougère pousse naturellement le long des cours d'eau et dans les dépressions humides des boisés. Elle possède des Fronde : Feuille d’une fougère ou feuille à aspect similaire (ex.:palmier). frondes profondément découpées, prenant une teinte rosée au printemps. Elle préfère les sols riches et humides et tolère même de longues périodes d'immersion. C'est la plante tout indiquée pour stabiliser les rives en Zoné : Ayant des bandes. zones semi-humides ou submergées. Il semblerait qu'elle résiste aussi très bien à la sécheresse. Inutile d'aller la prélever dans la nature! Elle est aujourd'hui produite en Pépinière : Terrain où l’on cultive des plantes d’ornement. pépinière et offerte dans plusieurs jardineries. Elles poussent à l'ombre ou en plein soleil, dans un sol riche et détrempé. A l'automne, le feuillage devient d'une couleur cuivré. Elles se propagent par des rhizomes traçants et les graines, c'est pourquoi on la retrouve un peu partout où le sol est suffisamment humide. L'onoclée sensible est une plante vivace rustique utilisée comme couvre-sol d'ombre pour les terrains humides. Elle aime le soleil ou l'ombre dans un sol acide, riche et plutôt détrempé. C'est une plante envahissante qui forme de nouvelles plantes à partir de rhizomes rampants, et les graines. Ce sont des plantes sauvages qui sont souvent considérées comme des mauvaises herbes. Le feuillage caduc tourne au cuivre à l'automne. On la cultive pour les jardins ombragés. De 35 à 80 cm de hauteur par 50 cm d'étalement.

    Bugle rampante
    Bugle rampante (Ajuga reptans) La bugle rampante est cultivée pour ses qualités ornementales, notamment les variétés qui présentent des feuilles rouges et panachées, (par ex. Atropurpurea). Elle pousse si bien en Finlande qu’elle peut se naturaliser et survivre plusieurs décennies dans les jardins abandonnés. A. pyramidalis x reptans est un croisement entre la bugle rampante et la plus rare bugle pyramidale (A. pyramidalis) qui pousse parfois dans la province d’Uusimaa, où se situe Helsinki, ainsi que dans la région de Varsinais-Suomi dans le sud-ouest du pays. La bugle rampante pousse bien et vite. Comme elle se propage à l'aide de Stolon : Tige rampante qui s’enracine pour donner de nouvelles plantes. stolons, elle s'étend partout. Pelouse : Surface recouverte de gazon. Pelouse, potager, boisés, terrains avoisinants, rien ne lui résiste. Il est préférable d'installer des bordures d'environ 2,5 cm de hauteur pour contrôler ses élans. Sa croissance est non seulement rapide, mais aussi dense, ce qui empêche la pousse des mauvaises Herbe : Végétal herbacé. herbes. Elle préfère les sols riches, humides mais bien drainés, et s'épanouit aussi bien à l'ombre qu'au soleil. L'espèce possède un feuillage vert, mais ses Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples.cultivars affichent des couleurs variées: pourpre, bronze, argent, etc. Les Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs, portées en Épi : Inflorescence dont chaque fleur est attachée à un pédoncule vertical commun (ex.:blé). épis, sont bleues chez l'espèce, roses ou blanches, chez les Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples . cultivars. Le nom scientifique des plantes change parfois, en fonction des études que mènent les botanistes qui entraînent des changements de classification. Le nom finnois de la bugle rampante a ainsi changé au cours des ans. Le nom du genre, Ajuga, fait référence à l’usage médicinal de la plante. Les parties aériennes de la bugle rampante ont été utilisées pour renforcer les organes, soulager les muqueuses et traiter les blessures. Famille : Famille de la menthe – Lamiaceae (Labiatae) Type de croissance : Herbacée vivace. Hauteur : 10–35 cm. Tige dressée, quadrangulaire, poilue sur les côtés opposés. Stolons terrestres jusqu’à 50 cm de long.



    Pachysandre du Japon


    Pachysandre du Japon (Pachysandra terminalis) Variété améliorée de pachysandre. Port plus compact et feuillage vert plus foncé. Feuillage persistant. Fleurs crèmes au printemps. Couvre-sol vigoureux une fois établi. La pachysandre du Japon réussit à croître et même à former un tapis très dense là où très peu de plantes peuvent pousser, par exemple au Pied : Partie de la plante située près du sol. pied des érables ou d'autres grands Arbre : Grand végétal ligneux possédant normalement un seul tronc. arbres. Préférant un sol humide, frais et bien drainé, mais tolérant les sols Acide : Substance qui se dissocie dans l'eau libérant des ions hydrogène (H+). Se dit d’un sol au pH inférieur à 7. acides, on lui ajoute un Paillis : Couche de matériel appliquée sur la surface du sol pour diverses raisons. paillis pour retenir l'humidité si précieuse à cet endroit inhospitalier. On obtiendra un couvre-sol très touffu en deux ou trois ans. Cette plante est surtout cultivée pour son feuillage, sa Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. floraison blanche au printemps étant sans grand intérêt. Il existe des Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples.cultivars au feuillage Panaché : Se dit d’une feuille ou tige marquée de deux couleurs. Souvent les plantes panachées ont le terme «variegata» comme composante de leur nom botanique. panaché, dont 'Variegata' et 'Silver Edge', ou au feuillage vert très foncé, tel que 'Green Carpet', plus dense et compact que celui de l'espèce. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. Floraison: 05 Hauteur: 20-30 cm Largeur: 40 cm Zoné : Ayant des bandes. Exposition: mi-ombre, ombre


    Lamier Maculé
    Lamier Maculé : Marqué d’une tache irrégulière. maculé (Lamium maculatum) Famille des Lamiacées Grâce à ses Tige : Organe qui porte des feuilles. tiges rampantes qui s'enracinent partout, le lamier Maculé : Marqué d’une tache irrégulière. maculé forme rapidement un beau coussin uniforme, même dans les endroits où l'ombre est très dense, si le sol est riche, humide et bien drainé. Seule exception: le Pied : Partie de la plante située près du sol. pied des grands Arbre : Grand végétal ligneux possédant normalement un seul tronc. arbres, où le sol trop sec et encombré de racines l'empêche de s'épanouir; dans ce cas, on choisit plutôt le lamier galéobdolon (Lamiastrum galeobdolon). Le lamier Maculé : Marqué d’une tache irrégulière. maculé est parfois un peu envahissant, mais il se contrôle facilement en élaguant quelques plants au printemps ou à l'automne. L'espèce et la plupart des Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples . cultivars possèdent un feuillage Panaché : Se dit d’une feuille ou tige marquée de deux couleurs. Souvent les plantes panachées ont le terme «variegata» comme composante de leur nom botanique. panaché de gris argenté qui donne beaucoup de luminosité aux coins sombres du jardin. Les Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs, portées en Grappe : Inflorescence formée d’un axe primaire portant des axes secondaires terminés par une fleur. Se dit aussi d’un ensemble de raisins réunis sur une tige. grappes, vont du Blanc : Maladie provoquée par un champignon où les feuilles, fleurs ou fruits se recouvrent d’une poudre blanche. Appelée aussi oïdium. blanc au rose pourpré selon le Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples . cultivar. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. Floraison: 05-06 Hauteur: 15-20 cm Largeur: 40 cm Zoné : Ayant des bandes. Exposition: mi-ombre, ombre


    Aspérule odorante
    Aspérule odorante (Galium odoratum) L'Aspérule Odorante, Asperula odorata, Galium odoratum, de la famille des Rubiacées. Appelée Reine des bois, mère des forêts, muguet des bois, petit muguet, hépatique étoilée, belle étoile, aspérinette, thé suisse, minute, aparinelle, muguet des dames, anglais : sweetwoodruff On trouve l'aspérule dans les sous bois principalement sous les hêtres, elle forme de petites colonies. Quand elle sèche elle dégage une odeur de vanille due à sa forte teneur en coumarine. La coumarine est un anti-coagulant. Avec ses Grappe : Inflorescence formée d’un axe primaire portant des axes secondaires terminés par une fleur. Se dit aussi d’un ensemble de raisins réunis sur une tige. grappes de petites Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs blanches parfumées s'épanouissant au-dessus d'un feuillage en Verticille : Ensemble d’organes autour d’un axe. verticilles fin et délicat, l'aspérule odorante apporte une touche de lumière dans les endroits ombragés, comme le Pied : Partie de la plante située près du sol. pied des grands Arbre : Grand végétal ligneux possédant normalement un seul tronc. arbres. Son feuillage tapisse le sol assez densément pour étouffer la pousse des mauvaises Herbe : Végétal herbacé. herbes. Même si elle supporte les sols Acide : Substance qui se dissocie dans l'eau libérant des ions hydrogène (H+). Se dit d’un sol au pH inférieur à 7. acides, on lui réserve un espace dans un sol riche et humide. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. Floraison: 05-07 Hauteur: 15-20 cm Largeur: 30-60 cm Zoné : Ayant des bandes. Exposition: mi-ombre ou ombre

    Oeillet Deltoïde
    Oeillet Deltoïde : En forme de triangle. deltoïde (Dianthus Deltoïde : En forme de triangle. Famille :Caryophyllacées L'oeillet est une belle plante vivace formant un coussinet lâche de feuilles de couleur vert pâle, persistantes et étroites. En été, apparaissent les fleurs simples, aplaties, roses, dentées et très parfumées. C'est un oeillet idéal pour les bordures, les murets ou les balconnières car il ne demande qu'une terre ordinaire plutôt calcaire avec le plein de soleil. Il existe plus de 300 Espèce : Division du genre. Groupe de plantes trouvées dans la nature et possédant des caractéristiques essentiellement identiques. Son nom suit celui du genre et est normalement écrit en italique ou souligné. Exemple:vulgaris, dans Beta vulgaris. espèces et des milliers de Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples . cultivars d'oeillets. Parmi eux, l'oeillet Deltoïde : En forme de triangle. deltoïde (ou à delta) est tout à fait approprié en sol sablonneux ou rocailleux, bien drainé et plutôt Alcalin : Se dit d'une substance présentant des qualités fortement basiques. Qualificatif d’un sol au pH supérieur à 7. alcalin. Cette plante basse et rampante au feuillage vert ou bleuté se pare en été de Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs frangées très parfumées Simple : Se dit d’une feuille non composée, d’une tige ou d’une inflorescence non ramifiée ou d’une fleur ayant seulement un rang de pétales. Aussi, plante médicinale. simples, semi-doubles ou Double : Ayant plus de pétales que la moyenne, généralement au moins le double. doubles, dans un vaste éventail de couleurs allant du Blanc : Maladie provoquée par un champignon où les feuilles, fleurs ou fruits se recouvrent d’une poudre blanche. Appelée aussi oïdium. blanc au rouge foncé. En Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs jusqu'en octobre, le Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples . Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs rouge violacé sont Parfaite : Se dit d’une fleur ayant des organes mâles et femelles. Voir aussi «hermaphrodite». parfaites associées à celles de la fétuque bleue (Festuca glauca), un autre couvre-sol. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. ')" onmouseout=hideTip()Floraison: 06-07 Hauteur: 10-40 cm Largeur: 20-45 cm Zoné : Ayant des bandes. Exposition: soleil, mi-ombre



    Petite pervenche
    Petite pervenche (Vinca minor) La fleur de la petite Pervenche égaye nos premières sorties printanières par la beauté de sa couleur et la pureté de ses formes. Les tapis bleus sur fond vert luisant, qu’elle forme s’étalent en lisière et en sous-bois sur sols bruns riches en litière en décomposition, en particulier le long des rus encore gonflés à cette saison, mais aussi le long des chemins bordés de haies. Les fleurs émergent sur des rameaux courts dressés alors que des stolons stériles enchevêtrés forment un lacis inextricable. Remarquez la pureté de forme des feuilles, coriaces et à cuticule cireuse et qui relèvent à merveille la beauté florale. Poussant aussi bien au soleil qu'à l'ombre, dans un sol humide, riche et bien drainé, la petite pervenche forme avec les années un tapis compact de feuilles persistantes d'un beau vert luisant. Ses délicates Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs blanches, bleu pâle, bleu foncé, bleu violacé ou violettes s'épanouissent dès le mois de mai. Les Variété : Plante différant légèrement de l’espèce. Si elle est trouvée à l’état sauvage, on l’appelle sous-espèce. Si elle apparaît en culture, on dit que c’est un cultivar. variétés au feuillage marginé de jaune doré ('Aureovariegata') ou de Blanc : Maladie provoquée par un champignon où les feuilles, fleurs ou fruits se recouvrent d’une poudre blanche. Appelée aussi oïdium. blanc ('Albo-variegata') ne manquent pas de Panaché : Se dit d’une feuille ou tige marquée de deux couleurs. Souvent les plantes panachées ont le terme «variegata» comme composante de leur nom botanique. panache, tout comme le Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples (‘ ’). cultivar 'Atropurpurea' (syn. 'Rubra ou 'Purpurea'), avec ses Tige : Organe qui porte des feuilles. tiges rouges et ses feuilles très foncées. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. Floraison: 05-06 Hauteur: 10 cm Largeur: 90 cm et plus Zoné : Ayant des bandes. Zone 4 Exposition: soleil, mi-ombre

    aubriete
    Aubriétie (Aubrieta x cultorum) L'aubriétie, parfois aussi appelée aubriète, tapisse sans peine les endroits où la Pelouse : Surface recouverte de gazon. pelouse pousse difficilement, comme les sols rocailleux. Son feuillage Persistant : Restant sur la plante pendant plus d’une saison. Le contraire de caduc. persistant vert ou gris-vert, parfois Panaché : Se dit d’une feuille ou tige marquée de deux couleurs. Souvent les plantes panachées ont le terme «variegata» comme composante de leur nom botanique. panaché, se couvre entièrement de Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs blanches, roses, lavande, bleues, violettes ou rouges, de la fin d'avril à la mi-juin. Cette petite Vivace : Se dit d’une plante généralement herbacée qui vit plus de deux ans. vivace peut aussi être intégrée à une plate-bande de Bulbe : Spécifiquement, un bourgeon charnu, généralement souterrain. Par extension, tout organe souterrain charnu. bulbes printaniers, avec lesquels elle crée de fort jolis contrastes. Elle affectionne le soleil ainsi que les sols bien drainés et moyennement riches. Famille: Brassicacées, Crucifères Origine: Italie, Grèce et Asie Mineure Période de floraison: de mars à juin Couleur des fleurs: blanc, rose, violet Exposition: soleil, mi-ombre Type de sol: ordinaire, acceptent les sols calcaires Acidité du sol: neutre, calcaire accepté Humidité du sol: neutre, calcaire accepté Utilisation: bordure, rocaille, couvre-sol, pot, jardinère Hauteur: jusqu'à 20 cm Type de plante: fleur Type de végétation: vivace Type de feuillage: persistant Rusticité: -15°C, rustique Plantation, rempotage: printemps Méthode de multiplication: semis à l'automne ou au printemps, bouturage facile en juin, division de la touffe au printemps Taille: Taillez-la à la cisaille après la floraison pour la remettre en forme C'est préférable, car à l’ombre sa croissance est ralentie et sa floraison est peu abondante. L’aubriète supporte parfaitement les sols assez secs. Il n’y a donc pas de problème. Si ce dessèchement est ponctuel et si vos plantes repartent bien chaque printemps, il n'y a rien de grave, c'est un peu le comportement normal de la plante. Otez les parties sèches au fur et à mesure et après la floraison, couvrez la touffe d’un peu de terreau léger, cette tendance devrait quasiment disparaître. Le nom Aubrieta a été donné à cette plante par le botaniste Michel Adanson (1727-1806), en hommage à Claude Aubriet, peintre d’histoire naturelle, originaire de Châlons-sur-Marne (1668-1743). Il accompagna Tournefort dans son voyage en Orient et devint peintre du Cabinet du roi en 1700, peignant de superbes vélins de plantes qui sont conservés aujourd’hui au Muséum d’histoire naturelle. Les aubriètes sont connues sous différents noms populaires plus ou moins désuets que vous pourrez toutefois rencontrer dans certaines régions ou dans des ouvrages anciens : alysse pourpre, alysse deltoïde, aubriétie, petit bleu. Les aubriètes sauvages sont devenues rares. On peut parfois en rencontrer dans les régions montagneuses du bassin méditerranéen et de l’Asie Mineure.

    thym-serpollets
    Thym serpolet (Thymus serpyllum) Le thym serpolet est idéal pour les personnes qui ne pensent pas beaucoup à faire l'entretien de la pelouse. En effet il ne demande que très peu d'entretien et permet un très bel effet quand votre pelouse se couvre de millier de petites fleurs de couleurs proupres au printemps et à l'automne. Idéal dans les endroits très ensoleillés, dans les pentes et dans les rocailles. Ayant une hauteur de 7 à 15 cm, il ne demande qu'une tonte après la fin de chaque floraison. Le thym serpolet est aussi appelé thym sauvage dans certaine région et farigoule en occitan (Farigola), il pousse à l'état sauvage dans les régions méditerranéennes jusqu'à 2000 mètres d'altitude. Pour avoir un couvre sol de thym serpolet voici quelques conseils de plantations. Il y a plusieurs méthodes qui peuvent être utilisé, en voici 2, en semis direct à l'endroit où l'on veut que le thym s'implante ou en préparant ces semis à l'intérieur dans des mini-serres ou mini-godet et en transplantant à l'endroit désiré. Préparer le terrain en enlevant toutes mauvaises herbes, le mieux, est de partir avec une surface nue. La température idéale de germination est entre 20 et 22 ºc Humidifiez votre surface et essayer de bien répartir les graines de thym serpolet sur votre surface. Ne pas recouvrir les graines de thym serpolet de terre, simplement aplanir la surface. Arrosez avec un jet très fin de temps en temps pour ne pas que le sol se dessèche. Au bout de 7 à 21 jours, les semis de thym serpolet germeront. Continuez d'arroser très finement. Quand le thym serpolet sera bien implanté, enlevé les mauvaises herbes pour que le thym puisse pousser librement. Ce type de méthode est plus utile pour de petite surface à couvrir. Dans une mini-serre ou des mini-godets (pots) remplissez de terre à semis, dans chaque compartiment semez 4 ou 5 graines de thym serpolet. Humidifiez légèrement et recouvrez du dôme transparent, placer les semis à la lumière. Au bout de 7 à 21 jours, les semis de thym serpolet germeront entre 20 et 22 degrés Celsius. Quand l'enracinement des plantules est complet, vous pouvez transplanter les plants à l'endroit choisi à une distance de 20 cm entre chaque plant pour un meilleur recouvrement. Désherber de temps en temps pour que le thym serpolet s'implante bien. Le thym serpolet est la plante qui s'impose lorsqu'on veut remplacer la Pelouse : Surface recouverte de gazon. pelouse dans les pentes, entre les dalles et les pierres plates des sentiers. Il forme un mince tapis de feuilles persistantes qui résistent assez bien au piétinement et qui dégagent un agréable parfum lorsqu'on les touche. Au soleil, il produit de minuscules Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs lilas. Ses Cultivar : Variété obtenue et multipliée par cultivars offrent d'autres coloris: rose, Blanc : Maladie provoquée par un champignon où les feuilles, fleurs ou fruits se recouvrent d’une poudre blanche. Appelée aussi oïdium. blanc ou rouge vif. Il pousse dans un sol très bien drainé, même s'il est pauvre et sec. À la mi-ombre, on lui préfère le thym laineux (Thymus pseudolanuginosus), à l'attrayant feuillage duveteux gris argenté. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. Floraison: 06-08 Zoné : Ayant des bandes. Zone 3 Exposition: soleil


    sedum-acre
    Sedum âcre (Sedum acre) Famille :Crassulacées Difficile de trouver des plantes plus accommodantes! Le sedum est une plante basse, très tapissante tout à fait apte à la garniture de rocailles et de bordures ainsi qu’à celle des fissures murales ou des potées. Il a des feuilles ovales, charnues, vert bleuté, persistantes et de petites inflorescences en plateaux de couleur jaune acide qui apparaissent de mai à juillet Plusieurs Espèce : Division du genre. Groupe de plantes trouvées dans la nature et possédant des caractéristiques essentiellement identiques. Son nom suit celui du genre et est normalement écrit en italique ou souligné. Exemple:vulgaris, dans Beta vulgaris. espèces de sedums peuvent servir de couvre-sol. Le sedum âcre, la plus petite Espèce : Division du genre. Groupe de plantes trouvées dans la nature et possédant des caractéristiques essentiellement identiques. Son nom suit celui du genre et est normalement écrit en italique ou souligné. Exemple:vulgaris, dans Beta vulgaris. espèce, se déploie très rapidement dans un emplacement chaud et ensoleillé, au sol très bien drainé, même sec. Dès la fin du printemps, ses minuscules feuilles persistantes vert clair se couvrent d'une multitude de petites Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs jaunes étoilées. Il existe aussi une Variété : Plante différant légèrement de l’espèce. Si elle est trouvée à l’état sauvage, on l’appelle sous-espèce. Si elle apparaît en culture, on dit que c’est un cultivar. variété à feuillage doré (S. acre 'Aureum') qui, comme l'espèce, possède un caractère très envahissant. Toutefois, pour des espaces plus restreints, mieux vaut se tourner vers le sedum Réfléchi : Recourbé vers la terre. Floraison : De mai à juillet. Cycle de vie : Vivace. Habitat : Dunes fixées, vieux murs, souvent sur sol calcaire. Fleurs : Fleurs jaune vif, de 1 cm environ, à 5 pétales très aigus. Feuilles : Feuilles persistantes de 3 à 6 mm.


    Aspérule odorante
    Aspérule odorante (Galium odoratum) Plante à tige dressée quadrangulaire non ramifiée de 10 à 30 cm. Feuilles lancéolées verticillées par 6 à 8, vert foncé, rugueuses sur les bords et sur la nervure centrale en dessous, de 2 à 4 cm de long sur 0,5 à 1 cm. Très petites fleurs blanches en forme d'entonnoir, groupées en bouquet au sommet des tiges. Fruit hérissé de poils crochus. A la dessication, la plante noircit et prend un parfum qui évoque l'odeur de la vanille, de foin frais, de miel. Elle le doit à la présence dans ses tiges et ses feuilles de coumarine, substance que l'on trouve dans la fève tonka et utilisée pour aromatiser l'Amsterdamer. Avec ses Grappe : Inflorescence formée d’un axe primaire portant des axes secondaires terminés par une fleur. Se dit aussi d’un ensemble de raisins réunis sur une tige. grappes de petites Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs blanches parfumées s'épanouissant au-dessus d'un feuillage en Verticille : Ensemble d’organes autour d’un axe. verticilles fin et délicat, l'aspérule odorante apporte une touche de lumière dans les endroits ombragés, comme le Pied : Partie de la plante située près du sol. pied des grands Arbre : Grand végétal ligneux possédant normalement un seul tronc. arbres. Son feuillage tapisse le sol assez densément pour étouffer la pousse des mauvaises Herbe : Végétal herbacé. herbes. Même si elle supporte les sols Acide : Substance qui se dissocie dans l'eau libérant des ions hydrogène (H+). Se dit d’un sol au pH inférieur à 7. acides, on lui réserve un espace dans un sol riche et humide. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. Floraison: 05-07 Hauteur: 15-20 cm Largeur: 30-60 cm Zoné : Ayant des bandes. Exposition: mi-ombre ou ombre Espèce assez commune dans les hétraies, les sous-bois humides où elle forme selon l'expression poétique d'un botaniste "des voies lactées en miniature". Se rencontre entre 400 et 1400 mètres.



    Herbe aux écus
    Herbe : Végétal herbacé. Herbe aux écus (Lysimachia nummularia) Plante à longues tiges rampantes s’enracinant de loin en loin portant des petites feuilles rondes, opposées, d’une belle couleur jaune verdâtre à jaune d’or chez cette variété. Les fleurs jaune d’or sont peu nombreuses, mais elles se succèdent sur une longue période. Indiquée dans les endroits humides, elle pousse très bien aux abords des bassins d'eau. Ses feuilles rondes d'un beau vert lustré prennent attache sur de longues Tige : Organe qui porte des feuilles. tiges qui s'enracinent sans peine dans les sols Meuble : Friable, facile à travailler. meubles, frais et humides, voire détrempés. Ses Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. fleurs jaune vif apparaissent à la fin de mai pour ne disparaître qu'à la fin de juillet. L'herbe aux écus s'accommode aussi bien du soleil que de l'ombre. Le Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples 'Aurea', au joli feuillage doré, préfère toutefois les emplacements situés à l'ombre ou la mi-ombre. Moins envahissant que l'espèce, il illumine le Pied : Partie de la plante située près du sol. pied des Arbre : Grand végétal ligneux possédant normalement un seul tronc. arbres au feuillage léger et les coins sombres des plates-bandes. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. Floraison: 05-07 Hauteur: 5-10 cm Largeur: 50 cm et plus Zoné : Ayant des bandes. Exposition: soleil, mi-ombre Conseils d'entretien Ce joli couvre-sol aime une terre fraîche à humide, même argileuse, à l’ombre ou à mi-ombre où il forme des tapis pouvant atteindre plusieurs m² en quelques années. Le feuillage ne persiste pas en hiver, mais il disparaît très tard.


    Sagine
    Sagine (Arenaria verna) S'enracinant facilement, la sagine forme un tapis de Mousse : Plante verte primitive. d'un vert éclatant - de vert doré à vert émeraude selon la Variété : Plante différant légèrement de l’espèce. Si elle est trouvée à l’état sauvage, on l’appelle sous-espèce. Si elle apparaît en culture, on dit que c’est un cultivar. Au niveau de la terre requise, elle devras être apparemment assez drainante, humide et riche en matière organique, le genre d'endroit casse tête à trouver en fait ^^, pour ma part en ayant pris 3 petits pots je vais en installer aux endroits ou je pense qu'elle se plairas et essayer de l'associer d'un coté avec les Hosta halcyon et le Brunnera macrophylla 'Jack frost' et de l'autre bord avec un Hosta 'Krossa regal' et l'Alchemilla mollis (bien que j'ai peur de la vivacité à coloniser de cette dernière). Quand à sa taille pas d'affolement elle devrais culminer à 5 cm et petit à petit coloniser les alentours du petit chemin de pavé en granit qui à l'avantage d'avoir été posé sur du sable, donc à mon avis drainant les alentours. A noter quand même une petite floraison blanche qui interviens fin printemps début d'été et devrais être du plus belle effet car étant vaporeuse.


    sedum-spurium
    Sedum couvre sol rouge Sedum spurium Famille :Crassulacées Difficile de trouver des plantes plus accommodantes ! Le sedum est une plante basse, tapissante idéale à la garniture de massifs et de bordures. Il a des feuilles ovales, charnues, vert bleuté, persistantes et des inflorescences plates, de couleur rose, blanc ou rouge qui apparaissent de juillet à octobre. Plusieurs Espèce : Division du genre. Groupe de plantes trouvées dans la nature et possédant des caractéristiques essentiellement identiques. Son nom suit celui du genre et est normalement écrit en italique ou souligné. Exemple:vulgaris, dans Beta vulgaris. ')" onmouseout=hideTip()espèces de sedums peuvent servir de couvre-sol. Le sedum âcre, la plus petite Espèce : Division du genre. Groupe de plantes trouvées dans la nature et possédant des caractéristiques essentiellement identiques. Son nom suit celui du genre et est normalement écrit en italique ou souligné. Exemple:vulgaris, dans Beta vulgaris. ')" onmouseout=hideTip()espèce, se déploie très rapidement dans un emplacement chaud et ensoleillé, au sol très bien drainé, même sec. Dès la fin du printemps, ses minuscules feuilles persistantes vert clair se couvrent d'une multitude de petites Fleur : Organe reproducteur des plantes supérieures. ')" onmouseout=hideTip()fleurs jaunes étoilées. Il existe aussi une Variété : Plante différant légèrement de l’espèce. Si elle est trouvée à l’état sauvage, on l’appelle sous-espèce. Si elle apparaît en culture, on dit que c’est un cultivar. ')" onmouseout=hideTip()variété à feuillage doré (S. acre 'Aureum') qui, comme l'espèce, possède un caractère très envahissant. Toutefois, pour des espaces plus restreints, mieux vaut se tourner vers le sedum Réfléchi : Recourbé vers la terre. ')" onmouseout=hideTip()réfléchi (S. reflexum) ou le sedum orangé (S. kamtschaticum) et son Cultivar : Variété obtenue et multipliée par l’humain. Son nom est indiqué par des guillemets simples (‘ ’). ')" onmouseout=hideTip()cultivar 'Weihenstephaner Gold', qui est encore plus compact et Florifère : Qui produit beaucoup de fleurs. Aussi, qui porte des fleurs. ')" onmouseout=hideTip()florifère. Floraison : Moment où les fleurs s’épanouissent. ')" onmouseout=hideTip()Floraison: 06-07 Hauteur: 5-8 cm Largeur: 60-90 cm Zoné : Ayant des bandes. ')"