• La vigne

                                                    La vigne

    La vigne

     

     

     

    La vigne

     

     

     

     

    Une plante de la famille des vitacées.
    Elle est originaire d' Europe.
    Nom botanique: parthenocissus.
    C'est une plante grimpante à feuillage caduc qui peut atteindre 10 mètres.
    C'est une plante très rustique.Une terre ordinaire même calcaire lui convient. Aime quand même l'humus car c'est une plante de lisière de forêt.Elle aime une humidité normale à forte.

     

     

    La vigne
     

     

     

     

     

     


    La vigne est un très bel arbre fruitier, nous régalant de son raisin a la fin de l’été.
    Cette plante se développe très rapidement quand elle est bien installée et qu'elle devient ligneuse. Elle atteint facilement 1,20 à 1,80 m en pot et peut largement dépasser cette taille si elle est cultivée en grand contenant.

      

    Le rhoicissus présente des tiges ligneuses et rampantes. Les feuilles sont luisantes, arrondies ou cordiformes, et festonnées. Elles peuvent atteindre 20 cm de diamètre. Leurs marges sont dentelées et ondulées. Le limbe vert émeraude est veiné de vert clair. Le revers des feuilles est brun rouille, et légèrement pileux. Cette plante produit des vrilles qui s’accrochent à n’importe quel support. Le rhoicissus vit très longtemps et peut être taillé s’il devient trop envahissant.

     

     

    La vigne

      

     

    Plantation de la vigne

    Préférez une plantation au printemps (surtout en climat froid) afin que la vigne soit bien installée avant les rigueurs hivernales. Si vous la plantez en début d’automne, prévoyez une protection hivernale.

    Offrez-lui un emplacement chaud, baigné de soleil et préservé des vents froids, et une terre légère, profonde et plutôt calcaire. Si vous créez un rang, espacez les vignes d’au moins 1 m. Pour une treille haute située contre une façade,  prévoyez un plant tous les 2 m. Laissez un espace entre le mur et la future ramure pour que l’air circule, gage de bonne santé du feuillage.

    Préparez le sol en le travaillant sur un volume d’au moins 50 cm3. Placez une fumure organique bien décomposée au fond du trou et isolez-la des racines avec un peu de terre. Installez le plant de manière à ce que le point de greffe (renflement de la tige) soit situé quelques centimètres au dessus du sol. Comblez le trou et arrosez copieusement. Prévoyez tout de suite le tuteur.

     

    La vigne


     

      

     

    Plantation, rempotage:

    automne

    Méthode de multiplication:

    bouturage en août, utilisez des rameaux de 20 cm, marcottage

    Les boutures herbacées et semi-ligneuses

    Il s’agit de jeunes pousses encore vertes, d’où leur nom d’herbacées ou semi-ligneuses. Vous pouvez les réaliser de mai à juillet.

    Prélevez une jeune pousse verte portant trois noeuds (lien d’ancrage des feuilles sur la tige). Faites attention à couper juste sous un noeud. Retirez la ou les feuilles à la base, et les jeunes feuilles à l’apex (en haut du rameau). Si celles qui restent sont grandes, coupez-en la moitié afin de réduire la transpiration du rameau.

    Si vous avez de l’hormone de bouturage (produit disponible en jardinerie), vous pouvez humidifier l’extrémité du rameau et la tremper dedans. Préparez ensuite un pot avec du terreau de bouturage et plantez-y la bouture. Tassez le substrat et arrosez généreusement.

    Il ne vous reste qu’à placer le pot dans un environnement humide, ombragé et à au moins 15°C (dans une mini-serre par exemple). Une fois que votre bouture aura commencé à produire de nouvelles feuilles, vous pourrez la sortir au soleil.

    La vigne

     

    Les boutures ligneuses

    Ce sont des boutures faites à partir de rameau rigides, dits ligneux. Elles peuvent être faites de novembre à février, à partir de jeunes rameaux en repos hivernal.

    Prélevez un rameau de 20 cm en le coupant sous un nœud. Si vous en avez, vous pouvez utilisez de l’hormone de bouturage tel qu’expliqué ci-dessus. Ensuite, plantez la branche aux trois quarts dans le sol ou dans un pot avec du terreau de bouturage.

    Choisissez un emplacement ensoleillé pour votre bouture, elle s’y développera bien mieux qu’à l’ombre. Tassez et arrosez le tout. Vous verrez votre bouture se développer dès le printemps suivant !

    Comment entretenir vos boutures ?

    Une fois qu’elles auront fait de nouvelles feuilles, vos boutures auront besoin de votre attention, notamment pour celles en pot. A partir de ce moment là, mettez-les dans un environnement plus sec. Ainsi, vous vous prémunirez des attaques de champignons sur ces plantes encore fragiles.

     

    La vigne

     

     

     

    Taille:

    Il ne faut pas hésiter à tailler court sa vigne ( 8 à 10 yeux maxi ). Il y aura moins de raisins mais ceux-ci seront meilleurs et la vigne les amènera plus facilement et plus tôt à maturité, surtout dans les régions nord.

     

    La vigne

      

    PROTECTION

    Ici comme ailleurs, la prévention est de loin supérieure à la guérison. Le choix de cultivars tolérants voir résistant aux maladies et insectes ainsi qu'un bon système de taille minimiseront les interventions du vigneron au niveau de la protection.

    Les deux principales maladies s'attaquant aux vignes sont l'oïdium et le mildiou. Tous deux vent produites par des champignons microscopiques se développant par temps humide sur les parties verses de la plante, principalement les feuilles. Les vignes européennes y sont particulièrement sensibles et il faudra absolument faire des pulvérisations préventives dans ce cas Si elles ne vent pas combattues, ces maladies détruiront le feuillage, s'attaqueront aux grappes, empêcheront un bon aoûtement du bois et hypothéqueront le rendement de la saison prochaine.

    Premièrement, il faut tailler les vignes de façon à maximiser l'ensoleillement et l'aération. Plus rapidement le feuillage séchera après une pluie ou une rosée, moins ces champignons s'attaqueront aux parties verses de la plante.

    Deuxièmement avec les cultivars susceptibles on peut appliquer du soufre mouillable ou de la bouille bordelaise tout de suite après la floraison. On répétera ces traitements à tous les 10 à 12 jours jusqu'à la fin de la saison. Pour ceux qui n'ont pas de réticence à employer des produits de synthèse, le Captan est aussi très efficace contre ces champignons.

     

    La vigne