• Les plantes d'interieures

                                                                         Les plantes d'interieures

     

     

     

    Rhoeo

    Rhoeo

    Commélynacées

    Le rhoeo présente une rosette de feuilles semi-érigées, vert foncé sur le dessus, et pourpre au-dessous. Les feuilles mesurent de 20 à 30 cm de long sur 6 de large. En vieillissant, la plante développe une tige courte, renflée et charnue.Des petites fleurs blanches et éphémères naissent à l'aisselle des feuilles. Elles sont enchâssées dans des bractées d'un beau vert pourpré qui restent décoratives plusieurs mois. La floraison est légèrement parfumée et apparaît en été.Elle craint le froid et la température ne devra pas descendre en-dessous d'une quinzaine de degrés.On le cultivera en pot le plus souvent en association avec d'autres plantes pour garnir un avant-plant.Le rhoéo a besoin d'une terre riche à base de terreau, fumier et toujours un peu de sable de silice pour le drainage.Elle poussera mieux à la lumière directe qui ne reçoit pas le soleil (Est-Nord-Ouest). Il supporte néanmoins la mi-ombre mais plus il y a de lumière, plus la coloration des feuilles se trouve renforcée .Même si la croissance du rhoéo est lente, elle a impérativement besoin pour croître d'un apport continu d'engrais pendant la période de poussse.
    L'eau peut-être distribuée de façon abondante l'été et fortement réduite l'hiver en veillant toutefois à ne pas laisser trop sécher la terre.La forme en corolle de ses feuilles permet un arrosage par le dessus et sert d'humidificateur à la plante.On pourra au fur et à mesure de la saison, couper les feuilles devenues disgracieuses.

     

    Pandanus ( vaquois)

    Pandanus ( vaquois)

    Famille : Pandanaceae (Pandanacées)

    Le Pandanus doit son nom à l'implantation de ses feuilles en spirale sur le tronc. Pandanus sanderi a des feuilles dentées à rayures blanches ou jaunâtres. Pandanus utilis possède des feuilles gris-vert qui sont bordées d'épines rouges. Enfin, l'espèce la plus répandue, Pandanus veitchii, est composé de feuilles à rayures longitudinales blanc crème. Exposition : Claire et ensoleillée. Arrosage : Maintenir la motte légèrement humide. Maladies : rare mais cependant un excès d'eau et le froid peuvent lui être fatals.



    Azalées

    Azalées (Azalea, Rhododendron)

    Les azalées de chine ou azalées mollis sont des variétés d'azalées caduques qui fleurissent en mai avant l'apparition de leur feuillage. Elles apprécieront un emplacement au soleil contrairement aux azalées japonaises. L’entretien, de la plantation à la taille en passant par l’arrosage devrait vous permettre d’avoir de magnifiques fleurs.Veillez à l'arroser avec de l'eau non calcaire, l'idéal étant de l'eau de pluie récupérée à laquelle vous ajouterez de l'engrais pendant la période de croissance.Type de sol: terre de bruyère.Méthode de multiplication: bouturage de tête au printemps en prélevant des rameaux de 10 cm.Maladies et ravageurs: les araignées rouges, les aleurodes



    Aechmea fasciata

    Aechmea fasciata

    L'Aechmea est une excellente plante d'appartement et est l'une des plus cultivées pour son excellente tenue. Par son feuillage épais, couvert de duvet qui lui donne une couleur grise et par son inflorescence rose qui tient très longtemps, c'est une très bonne plante d'intérieur.Après plusieurs années, se produit l'événement qui est le plus spectaculaire dans la vie des Aechmea : l'apparition d'une inflorescence unique s'élevant en plein centre de la coupe. Leur forme peut varier mais elles sont toutes à leur apogée quand apparaissent de petites fleurs qui sont le plus souvent d'un bleu intense. Pour la plupart, ces plantes sont épiphytes : elles se développent sur les grands arbres, à la fourche des branches, sur les amas de feuilles en décomposition.La floraison a lieu la plupart du temps en été et est inodore. Il arrive cependant qu'une rosette fleurisse n'importe quand. Chaque rosette ne fleurit qu'une fois et cette floraison entraîne irrémédiablement la mort de la plante non sans que celle-ci n'ait produit deux ou trois rejetons. On dit qu'un trognon de pomme placé au centre de la rosette d'une jeune plante dégage des gaz qui favorisent la floraison.Type de sole mélange de terre de bruyère et de terreau.Plantation et multiplication. Cette plante ne possède pas beaucoup de racines et demande une terre légère. On ajoutera donc au terreau de plantation un bon tiers de matériau drainant (sable, terre de bruyère, écorces de pin compostées, vermiculite, pouzzolane.Le pot sera petit par rapport à la plante. On essaiera de la maintenir exposée en lumière tamisée à l'abri des rayons directs du soleil et de toute source de chaleur. Elle supporte très bien la mi-ombre et un air sec dû au chauffage. Elle est facile d'entretien.La multiplication est naturelle puisq'après la floraison, le pied-mère se meure et de nombreux rejetons apparaissent alors. On pourra ensuite les séparer lorsqu'ils feront une quinzaine de centimètres.En mauvaises conditions de culture on peut y voir des cochenilles. C'est très rare car les feuilles sont coriaces.La pourriture par asphyxie des racines est due à un arrosage trop copieux.

     

    Aloe vera

    Aloe vera (Aloe barbadensis )

    Il existe plusieurs espèces d'aloe. La plus utilisée reste l'aloe vera en raison de ses propriétés et surtout sa facilité de mise en culture. D'origine d'Afrique du Nord, l'aloe vera est cultivée partout dans le monde et notamment en Espagne, au Mexique et dans le sud des Etats-unis. Appelé Aloe barbadensis ou encore Aloe vulgaris .La floraison a lieu en début d'hiver de couleur jaune. Les aloe se plaisent dans une terre ordinaire très bien drainée. Exposition: préfère le plein soleil.La multiplication s'effectue par division des rejets en été.On peut aussi semer des graines.Arrosage très modéré surtout l'hiver.Vous pouvez sortir vos pots en été.Le semis: Le plus difficile est de trouver des graines. Il faut placer les graines en pot, sur un mélange 1/2 sable grossier - 1/2 terreau bien décomposé et les recouvrir d'une très fine couche de sable grossier. Maintenir toujours humide, mais pas détrempé, jusqu'à la germination. Plus généralement les aloès demandent un fort ensoleillement et la plupart affectionnent le plein soleil. Elles ont besoin d'un sol à la fois riche et poreux: Un mélange 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable grossier, 1/3 de terreau bien décomposé. La plupart des aloès préfèrent ne pas être exposées à des températures négatives: Il est donc nécessaires de les planter en pot pour pouvoir les mettre sous abri l'hiver. Mais de nombreuses espèces vivent dehors dans le sud de la France, même en hiver(Aloe maculata, ciliaris, arborescens ou encore alooides). Les arrosages doivent être copieux l'été et faible voir nul l'hiver. On peut multiplier les Aloe vera de différentes manières:



    Pilea

    Pilea (Pilea cadierei)

    Les piléas sont ordinairement des plantes tropicales venant d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Certaines espèces sont toutefois originaires du continent asiatique.Le genre piléa groupe de jolies plantes rampantes ou dressées d'aspect extrêmement divers. C'est pourquoi j'en fait une description spécifique à chaque espèce.Il faut assurer un emplacement chaud et humide. De nombreux bassinages avec de l'eau tiède sont à conseillés. Une autre façon d'augmenter l'humidité ambiante est de mettre le pot sur un lit de gravier ou il y aura de l'eau sans submerger complètement ce dernier, l'évaporation qui s'en dégagera fera un milieu humide pour la plante. Les Pilea spruceana développent leurs racines en surface, à cet effet il est préférable de cultiver cette plante dans des pots plus larges que profonds.En été, il faudra abriter cette plante des rayons solaires directs qui brûleraient le feuillage.Pendant l'hiver, nous pouvons assister à la chute de quelques feuilles à la base des tiges. Pour régénérer les Pilea, nous les taillons assez court au printemps. Rapidement, nous verrons la formation de pousses latérales.Plantation et multiplication Ce végétal apprécie une terre humifère et légère.Il n'aime pas le soleil en plein été et le supporte très bien en hiver. On peut le cultiver dans des endroits peu éclairés.Aimant l'humidité ambiante, il est préférable de les cultiver au-dessus d'une soucoupe rempliede gravier.La multiplication s'effectue au milieu de printemps en prélevant de jeunes tiges que l'on bouture au chaud à l'étouffée dans du sable et tourbe.La poudre d'hormones est conseillée.Toutes les variétés de piléas doivent être arrosées prudemment toute l'année, de sorte que le sol soit entièrement humidifié mais jamais détrempé. La moitié supérieure du mélange doit sécher avant un nouvel arrosage, mais la motte ne doit jamais se dessécher complètement. N'immergez jamais un pot de piléa dans l'eau et videz impérativement la soucoupe après un arrosage.Parasites Les pucerons attaquent parfois la plante et rendent les feuilles déformées et gluantes. Appliquez un insecticide systémique ou un insecticide à base de pyrèthre. Renouvelez le traitement si besoin.Un voile grisâtre au revers des feuilles trahit la présence d'araignées rouges. Bassinez régulièrement le feuillage et traitez plusieurs fois avec un insecticide spécifique pour acariens.

     

    le plectranthus

    le plectranthus (plectranthus ciliatus )

    Elle est originaire d'Afrique, Madagascar et Australie.Il en existe de très nombreuses variétés ayant en commun un feuillage persistant, denté et duveuteux, produisant des fleurs souvent mauves en été.Les plectranthus fleurissent au début de l'hiver. Les fleurettes sont regroupées en grappes lâches, de couleur lavande ou blanches.Les tiges des plectranthus peuvent atteindre de 45 à 60 cm si on les laisse pousser librement. Mais il est recommandé de les maintenir plus courtes en les pinçant régulièrement, de manière à conserver un port bien compact. Cela évite également que la plante ne se dénude trop vite à sa base. Cette plante croisse vigoureusement.La plupart des espèces cultivées en intérieur ont un port retombant et sont mises en valeur en suspension. Plusieurs espèces différentes peuvent être cultivées ensemble et se mettent mutuellement en valeur.En été, arrosez généreusement tout en laissant le mélange sécher très légèrement, juste en surface, entre chaque arrosage. Le compost doit rester humide car s'il s'assèche même peu de temps, les feuilles inférieures tombent. Ne laissez jamais d'eau stagner pour autant dans la soucoupe. Surveillez les plantes cultivées en corbeilles suspendues car elles s'assèchent très vite. En période de repos, surtout pour les plantes conservées à la fraîcheur, réduisez les apports. Empêchez simplement la motte de s'assécher complètement.Sa multiplication par.Bouturage est des plus simple et peut se faire à tout moment de l'année. Que ce soit en trempant l'extrémité d'une tige dans l'eau ou directement dans un mélange léger de terreau et de sable, la production de racine est très facile et produit rapidement de jolis petits plants.Il trouverait sa place dans un massif de saison, mais nous vous recommandons plutôt de le cultiver dans un pot, dont il débordera généreusement, et qui permet de le rentrer facilement lorsque le froid revient. C'est une plante idéale pour fleurir une terrasse ombragée, un patio, un balcon pas trop ensoleillé.Maladies Les bords des feuilles jaunissent sous l'action d'un soleil trop violent. Tamisez les rayons quand ils sont trop brûlants en été.Parasites Les feuilles deviennent poisseuses quand la plante est envahie de pucerons. Vaporisez de l'eau légèrement savonneuse si l'attaque est bénigne. Autrement, appliquez un insecticide de contact ou systémique.Effectuer une application d'engrais ordinaire liquide tous les quinze jours en période de croissance. Le plectranthus est gourmand et les apports d'engrais sont nécessaires pour avoir une plante robuste et vigoureuse.

     

    Le saintpaulia

    Le saintpaulia ou violette du Ca

    Elle est originaire d' Afrique du sud et Afrique centrale.

    Il y a beaucoup d'espèces de Saintpaulia. La plupart des plants vendus sont des hybrides dérivés de Saintpaulia ionantha. Cette plante a besoin d'une lumière assez régulière. Elle aura très bien sa place devant une fenêtre ensoleillée exposée au sud, est et ouest conviennent très bien.Le Saintpaulia, dans son pays d'origine, vit dans une température entre 18 et 32°C. C'est donc une plante qui s'acclimate très bien dans notre pays, d'où son grand succès dans les jardineries. Il faut savoir tout de même qu'il faut créer une différence de température entre le jour et la nuit d'au moins 5°C pour permettre à la plante de s'épanouir tant au niveau des fleurs qui deviendront alors plus grandes que du feuillages qui gardera son bel aspect de couleur et de duvet. Elle ne mesure pas plus d'une quinzaine de centimètres de haut.Plantation et multiplication Cette plante se plaît dans une terre riche en humus. Un bon terreau lui convient.Aimant la lumière, elle n'apprécie pas le soleil brûlant en été.Elle devrait être placée à l'intérieur près d'une fenêtre à l'Est.La multiplication est facile, le Saint-Paulia est capable de se régénérer par la feuille, la tige ou encore par graines.De nos jours, elle est cultivée in-vitro: une méthode.Le plus simple pour l'amateur est de couper une feuille et d'enfoncer la tige dans un terreau léger et maintenu humide.Cette bouture sera placée au chaud, à l'abri du soleil et presque à l'étouffée.Deux à trois mois plus tard, une plantule apparaîtra à la base du pétiole.On peut aussi procéder par division des rejetons émergeant à la base de la plante. L'arrosage et le taux d'humidité ambiant est primordial pour la bonne santé de cette plante.Des taches brunes, en creux, sur le revers des feuilles indiquent la présence de thrips et de tarsotèmes. Retirez tout de suite le sujet pour éviter qu'il ne contamine les autres plantes. Puis traitez-le avec un insecticide systémique.pot sur une soucoupe remplie d'un lit de gravier.Le terreau devrait rester pratiquement humide tout le temps sans être détrempé.On évitera d'arroser le feuillage.Les saintpaulias ont besoin d'une lumière vive toute l'année. Ils craignent l'action du soleil direct surtout en été. La lumière artificielle leur réussit très bien aussi. Une plante placée à 30 cm d'un tube fluorescent 12 heures par jour fleurit de façon ininterrompue.

     

    Sansevieria trifasciata

    Sansevieria trifasciata (originaire d' Afrique et Inde)

     

    Sansevieria est une espèce originaire d'Afrique tropicale et est certainement une des plus belles du genre Sansevieria. Sa conservation est facile et nous pouvons profiter de cette plante pendant de nombreuses années. En effet, le Sansevieria est connu pour son endurance aux mauvais soins, à la chaleur et aux arrosages irréguliers. Cette plante peut tolérer les coins assez sombres pour un certain temps mais sa croissance sera ralentie. Il est préférable de lui donner une lumière vive. Placez-la de préférence près d'une fenêtre orientée au sud mais protégé du soleil direct.Le sansevieria est réputé pour son endurance aux mauvais soins, à la chaleur et aux arrosages irréguliers. Il peut tolérer les coins assez sombres pour un certain temps mais sa croissance sera ralentie. Il est préférable de lui donner une lumière vive et quelques heures de plein soleil. Placez-le de préférence près d'une fenêtre orientée au sud. Le sansevieria s'accommode bien des températures normales d'une maison (18-21 ºC) mais tolère aussi des extrêmes allant de 30 ºC en été à un minimum de 12 ºC en hiver. C'est une plante bien adaptée à une atmosphère sèche.Cette plante supporte mieux la sécheresse que les excès d'eau. En période de croissance (mars à octobre), arrosez-la modérément en laissant sécher en partie le substrat. En hiver, diminuez les arrosages et laissez sécher le terreau en profondeur entre les arrosages. Ne laissez jamais d'eau dans la soucoupe. Assurez-vous que le centre de la rosette reste toujours sec. Fertilisez trois ou quatre fois par an pendant la période de croissance avec un engrais pour plantes d'intérieur, ou un engrais tout usage comme le 20-20-20, dilué de moitié.Plantation et multiplication Le sansevieria aime une terre drainante à base de sable et terreau.Il se plaît à la clareté et même au soleil et au chaud.Pour le multiplier, on procède par bouture. On coupe horizontalement un bout de feuille que l'on place dans un mélange(50% sable et 50% terreau).On peut aussi diviser la touffe qui produit de petits rejets.Ennemis et maladies Cette plante est robuste, son seul ennemi est l'eau combinée au froid.

     

    Le schefflera

    Le schefflera(Parasol, Arbre)

     

    Le schefflera (Brassaia actinophylla) vient du Queensland en Australie où il forme un petit arbre pouvant mesurer jusqu'à 12 m. Le schefflera est un arbre d'intérieur robuste aux feuilles en forme de parasol, d'ou son surnom. Il apprécie une atmosphère humide, donc brumisez le feuillage régulièrement. Nettoyez les feuilles à l'aide d'une éponge humide. Au printemps, ajoutez de l'engrais pour plantes vertes à l'eau d'arrosage tous les quinze jours.En été, arrosez pour bien humidifier la motte sans la détremper puis laissez le terreau sécher en surface entre les arrosages. En hiver, arrosez modérément et laissez sécher le substrat un peu plus en profondeur avant d'arroser. Fertilisez le schefflera trois ou quatre fois par année, pendant la période de croissance, avec un engrais équilibré pour plantes d'intérieur ou un engrais tout usage comme le 20-20-20.Nettoyer le feuillage poussiéreux sous la douche avec de l'eau tiède. Tournez régulièrement le pot de quelques degrés pour garder une plante bien symétrique. Pincez les plants au printemps pour stimuler la ramification et garder un port compact ou rabattre les plants trop grands.Le schefflera a besoin d'un substrat riche, léger, légèrement acide et qui se draine bien. Rempotez les jeunes plants à tous les ans. Pour une plante âgée, rempotez à tous les deux ans ou lorsque celle-ci est manifestement à l'étroit dans son pot. Un substrat à base de tourbe de sphaigne, de terreau et de perlite (ou de sable grossier) ou un bon terreau commercial pour plantes d'intérieur convient généralement.La multiplication du schefflera n'est pas particulièrement facile. On peut le bouturer, mais il s'enracine si lentement que sa tige finit souvent par pourrir avant même que les racines aient le temps de se former. Le marcottage aérien n'est pas plus rapide, mais est beaucoup plus sûr. Maladies et insectes araignées rouges, cochenilles.Couleur des fleurs : jaune, vert, sans valeur .Période de floraison : toute l'année.

     

    Sinningia

    Sinningia

    Gloxinia des fleuristes, gloxinia élégant.

    La forme de sinningia la plus connue est évidemment celle qu'on appelle communément gloxinia des fleuristes. Ces variétés sont issues de croisements et d'hybridations innombrables. Mais ce genre comporte des espèces très différentes les unes des autres. Toutefois, le point commun des sinningias est d'avoir des tiges qui émergent de tubercules fibreux. Les racines partent du dessus du tubercule, et non du dessous. Les fleurs tubuleuses sont toujours très colorées. Pour les autres caractéristiques, reportez-vous au descriptif des différences espèces ci-dessous.Cette espèce possède des tiges pouvant atteindre 25 cm, recouvertes d'un fin duvet blanc. Les feuilles sont ovales, acuminées et pubescentes, de 8 à 15 cm sur 5 à 12 cm avec une marge festonnée. Le limbe vert présente des nervures vert foncé. Le dessous est vert pâle. Des fleurs rouge sang s'épanouissent à l'automne durant 3 mois. Le calice est vert et pubescent. Il mesure 0,5 cm de long enserre une corolle duveteuse de 5 cm. Il faut la cultiver dans un endroit modérément chauffé et il faudra en tout cas l'abriter des rayons solaires trop forts parce que le feuillage vert jaunirait rapidement. Cette plante fleurit à partir du printemps et peut continuer sa floraison jusqu'à l'automne. Après la floraison, une période de repos s'impose.Il faut arroser régulièrement et nous pourrons bassiner le feuillage tant que la plante n'est pas fleurie.Quand la terre sera complètement sèche, nous placerons le pot dans un endroit chaud et sec jusqu'au printemps. A ce moment nous sortons le tubercule du pot pour le rempoter dans du compost frais et aussitôt que les jeunes pousses mesureront environ 7 cm, nous abriterons la plante du plein soleil. La multiplication peut se faire par bouturage des jeunes tiges pour tous les sinningias sauf pour les formes miniatures. Prélevez des boutures de 2,5 à 10 cm au début de l'été. Plantez individuellement dans des pots de 4 à 6 cm remplis d'un mélange de tourbe et de sable humide. Enfermez le tout dans un sachet de plastique transparent ou dans une caissette de multiplication et exposez durant 4 à 6 semaines au plein soleil tamisé. La croissance reprendra quand la bouture se sera dotée de racines et d'un tubercule. Acclimatez ensuite les jeunes plants en les découvrant un peu plus chaque jour. Durant ce temps, arrosez de manière à maintenir le mélange humide.On peut aussi multiplier en divisant les tubercules au début du printemps. Rincez le tubercule et placez-le sur une planche. Coupez-le en 2 avec un couteau propre et parfaitement aiguisé. Assurez-vous au préalable que chaque moitié comporte bien des "yeux" (ou des bourgeons). Passez la plaie au soufre pour éviter tout risque d'infection. Rempotez chaque moitié et conservez.Pour les boutures de feuilles, remplissez une terrine de tourbe et de sable humide. Prélevez une belle feuille sur la plante mère et faites deux entailles sur la nervure principale. Fixez la feuille avec une épingle à cheveux en appliquant bien toute sa surface sur le mélange. Couvrez d'une plaque de verre et conservez à 20° à un emplacement très lumineux mais sans soleil direct. Les nouvelles pousses apparaîtront aux entailles. Quand elles seront suffisamment enracinées et quelles auront produit un bulbe, rempotez-les individuellement. Parasites Les araignées rouges attaquent parfois la plante quand l'air est chaud et trop sec. Les feuilles sont déformées. Effectuez des bassinages réguliers pour décourager ces acariens. Si l'attaque est trop sévère, appliquez un acaricide.



    Misère, éphémère

    Misère, éphémère (Elle est originaire d' Amérique du Nord.)

     

    Les tradescantias sont des plantes rampantes. Les tiges présentent des n'euds saillants et changent légèrement de direction à chaque n½ud. Les feuilles sont elliptiques et acuminées, dépourvues de pétioles. Les variétés regroupent de nombreuses plantes à feuilles panachées et rayées, dans tous les tons de vert au gris pâle et au mauve.Ces plantes perdent leurs feuilles inférieures avec le temps. En général, on les conserve 1 ou 2 années et on les renouvelle par bouturage.Au printemps et en été, des grappes de petites fleurs blanches, blanc et rose ou roses, à 3 pétales, apparaissent à l'extrémité des tiges. La floraison démarre en Mai et se poursuit tout l'été avec un maximum de fleurs au mois de Juin.De nombreux hybrides ont été créés aux couleurs des fleurs allant du blanc au bleu (clair ou foncé), du rose au mauve et plus rarement rouge.La fleur ne dure qu'une journée mais est sans cesse renouvelée.Elle apprécie un terrain normalement humide, il faudra arroser en climat sec l'été.Dès la fin de floraison, on supprime le feuillage abimé.Les éphémères de Virginie sont de culture très facile. Les parasites sont rares (quelques pucerons rapidement éliminés grâce au purin d'orties ou à un insecticide à base de pyrèthre) et les maladies quasiment inexistantes. Si vos touffes de Tradescantia ne présentent plus qu'une faible floraison et que leur feuillage vire au vert assez clair, il est bon de leur fournir un engrais organique ou du bon compost (c'est-à-dire bien décomposé, à l'odeur typique d'humus). Quand la bonne saison est particulièrement chaude et sèche, des arrosages réguliers permettront de garder des plantes vigoureuses et florifères. Veillez à bien griffer le sol au préalable afin de faciliter la pénétration de l'eau. Un tuteurage des hampes florales peut s'avérer nécessaire dans certains cas, mais évitez à tout prix de donner un aspect rigide à la touffe. La multiplication Les Tradescantia x andersoniana disponibles dans le commerce sont majoritairement des hybrides. Inutile, par conséquent, d'essayer de les multiplier par semis! En revanche, la division des fortes touffes peut facilement se réaliser soit au printemps avant la croissance des bourgeons soit en automne. La technique à suivre est d'une déconcertante facilité: on sort la touffe de terre à l'aide d'une fourche-bêche, on la divise et on replante les différents éclats obtenus.Exposition : lumière sans soleil direct .Sol : compost horticole.Humidité du sol : normal.

     

    spathiphyllu

    spathiphyllu

    Elle est originaire des régions tropicales d'Amérique du Sud.

    Le genre Spathiphyllum regroupe des plantes acaules renommées pour leurs feuilles vernissées et leurs inflorescences blanches semblables à celles des anthuriums. Aujourd'hui, on cultive surtout des hybrides. Ces plantes présentent toutes de courts rhizomes souterrains d'où jaillissent des touffes de feuilles. Celles-ci sont lancéolées ou elliptiques, vert foncé, à pétioles engainés.Les inflorescences sont portées par de longues hampes qui s'élèvent au centre des touffes de feuilles. Chaque fleur comporte une grande spathe blanche entourant un spadice érigé, blanc, crème ou vert, de 5 à 8 cm de longueur. L'inflorescence conserve sa couleur durant une semaine environ, puis vire peu à peu au vert pâle. L'ensemble reste décoratif pendant 5 à 6 semaines, après quoi, il vaut mieux le supprimer. Plus la plante est grande, plus elle est florifère. Les spathiphyllums fleurissent au printemps et en été. Mais si les plantes bénéficient de chaleur, de lumière et d'humidité, elles peuvent fleurir durant toute l'année.Rempotage et multiplication Le spathiphyllum est une plante à la croissance rapide, qui doit être rempotée tous les ans au printemps dans du terreau ordinaire. Au moment du rempotage, vous pouvez multiplier aisément cette plante par division des grosses touffes de feuilles. Séparez délicatement les rhizomes et veillez à ne pas endommager les racines. Replantez individuellement des plants comportant au moins 2 ou 3 feuilles.Le spathiphyllum nécessite des arrosages réguliers avec un apport de matières nutritives.On le sortira sous la pluie ou à la douche de temps en temps. On peut aussi le vaporiser.Il est rustique aux maladies.Ses feuilles sont un bon indice de sa santé: elles jaunissent toutes si l'air est trop sec et brunissent par endroit si elle a trop d'eau.Le spatiphyllum reste une plante facile à cultiver.

     

    Zygocactus

    Zygocactus (Cactus de Noël)

    Une plante de la famille des cactacées.
    Elle est originaire d' Amérique du Sud (Brésil).Les branches retombantes du cactus de Noël sont composées d'une série de segments à l'extrémité desquels poussent de superbes fleurs vivement colorées. Ce sont des plantes épiphytes qui conviennent bien pour la culture en pots ou en paniers suspendus. Il en existe 6 variétés botaniques et des centaines d'hybrides .Il ne supporte pas le gel.La floraison a lieu en fin d'hiver de couleur blanc, jaune, orange, rouge ou violette.Les zygocactus se plaisent dans une terre ordinaire très bien drainée. Exposition: préfère la mi-ombre à l'extérieur ou une pièce lumineuse.La multiplication s'effectue par bouture de feuilles en été.Les spécialistes sèment des graines pour produire de nouveaux hybrides.Les Schlumbergera aiment un compost humifère, acide et bien drainé ; on peut utiliser par exemple un mélange à parts égales de terreau de feuilles, de terreau horticole de jardinerie et de perlite (ou de pouzzolane). Seuls, les Schlumbergera à floraison blanche ou jaune nécessitent des températures minimales de 15°C environ entre la formation des boutons et l'éclosion des fleurs, pour pouvoir donner de belles couleurs blanches ou jaunes. Je fais les arrosages à l'eau de pluie environ une fois tous les dix jours en été et une fois toutes les trois semaines à un mois en hiver. Le substrat doit bien sécher entre deux arrosages. Un pot dont le substrat sèche mal est souvent l'indice d'un dépérissement du système racinaire qui doit inciter à rempoter et/ou à bouturer après vérification de l'état des racines. Le greffage sur Selenicereus par exemple n'est employé que pour des espèces ou cultivars particulièrement difficiles à cultiver sur leurs propres racines ; c'est une procédure d'exception. Les limaces, escargots et chenilles constituent de redoutables prédateurs des Schlumbergera. Les cochenilles farineuses, les araignées rouges et les thrips peuvent aussi s'attaquer à ces plantes. Les poux des racines me paraissent les parasites les plus fréquents.

     

    Crassula

     

    Rochea coccinea ou Crassula est d'origine sud-américaine. Il en existe plusieurs variétés et formes. Elle appartient à la famille des Crussulacées. De juin au mois d'août, elle donne de nombreuses ombelles de fleurs rouge-orange.Rochea coccinea, l'espèce la mieux connue, porte de belles fleurs rouge vif. Deux de ses variétés sont encore plus renommées qu'elle : il s'agit de Rochea coccinea 'Flore-Albo', à fleurs blanc pur, et de Rochea coccinea 'Bicolor', à fleurs rouge et blanc. Toutes les formes de cette espèce ont un parfum qui rappelle beaucoup celui de la jacinthe.Rochea versicolor présente des feuilles presque lancéolées ; elles sont plus étroites que celles de R. coccinea. Les fleurs sont de couleurs très différentes d'une forme à l'autre : elles peuvent être blanches, jaune pâle ou roses, et leur surface extérieure est souvent maculée de rouge.Pour que la floraison soit abondante, nous placerons les Rochea coccinea dans un endroit très clair mais abrité du plein soleil. Si la plante n'est pas protégée du soleil, les fleurs se décolorent rapidement.Bouture : La multiplication est facile par bouturage. Prélever une tige (jusqu’à 10 ou 12 cm) ou une feuille. La laisser sécher 3 à 4 jours jusqu’à apparition d’un cal puis la mettre sur du sable ou de la terre très légérement humide à une température de 20 à 25°C. On pourra faciliter l’opération avec un peu d’hormone de bouturage mais ce n’est vraiment pas indispensable.Il est préférable de lui procurer une période de repos l’hiver en maintenant des températures plus fraîches car la combinaison de températures élevées et d’une faible luminosité peut causer l’étiolement des tiges et la chute des feuilles. Le crassula peut être sorti au soleil à l’extérieur pour l’été, après une période d’acclimatation.Exposition : Plein soleil. Attention, la crassula est une plante très héliotrope, en intérieur, penser à la tourner régulièrement.Plage de température : La température doit se maintenir au-dessus de 5 ºC et peut aller jusqu’à 30 ºC mais les températures idéales sont de 21 ºC en été et de 12 à 13 ºC en hiver.Taille : Au printemps après la floraison. Les fleurs se formant en bout de branches, il faudra éviter de tailler en automne si on veut voir apparaitre les fleurs en hiver. La taille se fera de préférence à la main car on obtient une cicatrisation plus rapide et il ne reste pas de chicot de taille qui, par la suite, peuvent faire pourrir une partie de la plante.La crassula fait partie des rares plantes pouvant survivre quelques jours.Crassula (Au début du printemps, nous reprendrons très progressivement les arrosages et quand la végétation aura bien repris, nous recommencerons les arrosages aux engrais.

     

    Nephrolepis

    Nephrolepis (Nephrolepis exaltata)

    Chez toutes les espèces de nephrolepis, les frondes jaillissent d'un rhizome souterrain dont la partie supérieure est visible et forme une tige courte et épaisse. Les frondes sont longues et arquées. Elles sont divisées en plusieurs folioles étroites qui alternent de chaque côté du rachis. Sous chaque foliole, se trouvent 2 rangées de sporanges réniformes, bruns, et situés de chaque côté de la nervure médiane. Tous les nephrolepis produisent de nombreux stolons minces et velus qui courent à la surface du mélange terreux et s'y enracinent.Elle croît toute l'année si elle est maintenue à la chaleur constante. De plus, elle peut vivre très longtemps si elle est cultivée dans de bonnes conditions. Elle est originaire d'Afrique, Amérique, Antilles, Polynésie.Ce genre comprend beaucoup de variétés. Toutes d'ailleurs ne sont pas identifiables, car chaque année les horticulteurs en trouvent de nouvelles et beaucoup mutent ou se reproduisent entre elles. Comme pour toutes les Fougères, il faudra assurer aux Nephrolepis cordifolia une atmosphère humide dans un endroit peu ou modérément chauffé. Si la lumière est suffisante, la salle de bain peut être idéal. Il ne faut pas rempoter les Nephrolepis à chaque année mais pour assurer de la vigueur à la plante, il faudra arroser hebdomadairement avec des engrais dilués. Les arrosages aux engrais seront fortement diminués en hiver.Taille et entretien Coupez au raz du sol les frondes jaunes et sèches qui pourraient favoriser l'apparition de pourritures ou de maladies. Si la plante est très dense, éclaircir la couronne en coupant quelques frondes à la base. Multiplication Tous les nephrolepis produisent des stolons donnant naissance à des petites plantes quand ils sont en contact avec le sol. Prélevez une plantule munie de racines et d'une petite touffe de feuilles. Prenez un couteau bien aiguisé et coupez-le à environ 5 cm de son extrémité. Mettez la plantule dans un pot de 8 cm rempli du mélange préconisé pour le rempotage. Cultivez normalement.

     

    Kalanchoe

    Kalanchoe

    Le kalanchoe ou kalankoe fait surement partie des plus belles plantes grasses.Le Kalanchoé aime la lumière, et même les rayons du soleil.Pendant la floraison, arrosez environ 2 fois par semaine. Fertilisez avec de l'engrais liquide tous les 15 jours, et placez le pot juste derrière une fenêtre.Si vous le pouvez, placez le pot à l'extérieur, au soleil. Un coin disponible au jardin ? Enterrez-le ! La plante en sortira fortifiée .Les arrosages doivent être modérés : laissez le terreau sécher entre deux. Apportez-lui de l'engrais toutes les trois semaines durant le printemps et l'été.L'hiver, lorsque le kalanchoé refleuri, supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées.Au printemps, si la plante offre un aspect désordonné, taillez de moitié les tiges les plus hautes. Rempotez-la si elle se trouve trop à l'étroit.La plante se rempote ou se bouture en octobre, avant la période de repos. Pendant la période de repos (de novembre à janvier), arrosez peu et n’apportez pas d’engrais. Placez la plante dans une pièce fraîche, à environ 15°C. Vous obtiendrez ainsi une belle floraison au printemps suivant. De mai à septembre, après les gelées, vous pouvez sortir la plante à l'extérieur au jardin, sur un balcon ou un simple rebord de fenêtre. Choisissez un emplacement lumineux et à l'abri du vent. .La multiplication se fera par bouturage au printemps. Après la taille, des jeunes pousses se forment. Nous coupons ces pousses que nous ferons enraciner dans un mélange sableux. Les plantes âgées se dénudent, il est bon de les renouveler souvent et de pincer les jeunes tiges pour les faire ramifier le plus possible.

     

    Jasmine

    JASMINUM REX (Jasminum nudiflorum)

     

    Royal Jasmine

    Le jasmin est un arbuste au feuillage caduc, appartenant à la famille des Oléacées. Il est surtout cultivé en Inde, dont il est originaire, en Égypte et en Chine. La variété la plus courante ou jasmin officinal produit des boutons blanc-rosés et des fleurs blanches.Culture : Cultivez les jasmins dans un endroit abrité, les espèces semi rustiques en véranda ou en serre froide et les espèces fragiles en serre tempérée.Au jardin, en plein soleil ou à mi-ombre, dans un sol riche, bien drainé. En serre, sous une lumière vive filtrée, dans un terreau de rempotage assez riche. Durant la croissance, arrosez tous les trois ou quatre jours et apportez un engrais liquide, peu azoté, deux fois par mois. Arrosez tous les huit à dix jours en hiver.Nombre d'espèce : Ce genre est composé de plus de 200 espèces d'arbustes et de grimpantes caducs et persistants.Sol bien drainé pour éviter l'humidité au niveau des racines pendant la saison hivernale.. Température minimale de conservation généralement observée : -15 °C.. Arrosage durant la saison estivale : Sol sec : arroser uniquement lorsque le substrat est sec sur plusieurs centimètres en surface. Exposition recommandée : Plein soleil. Pour la multiplier, de préférence au printemps, choisissez un bois légèrement aoûté (assez durci), prenez une bouture de 20 cm, enlever les feuilles du bas, laisser cicatriser à l'ombre quelques heures, empoter en terreau ph 5,5 à 6,2, maintenez le sol humide et gardez au chaud mais pas de plein soleil.Ce n'est pas une vraie plante grimpante, il faudra alors la guider et l'attacher sur une treille, pergola ou claustra.On apportera un fumier décomposé au printemps.Dans les régions froides, on pourra pailler le pied .La taille interviendra au bout de 3 à 4 ans.

     

    Les hoya

    Les hoya (asclepiadacea)

    Les hoya ont besoin d'une forte luminosité, d'une forte chaleur pour certains, du frais pour d'autres, sinon ils ne fleurissent pas. Laisser sécher entre 2 arrosages. Ils se cultivent généralement en suspension. La culture est assez proche de celle des orchidées, sauf en ce qui concerne le compost. Sur ce point, les hoya sont beaucoup plus tolérants.Dans de bonnes conditions, ils peuvent donner des fleurs toute l'année. il en existe quelque soixante-dix espèces connues. Ces plantes sont originaires de l'Extrême-Orient et de l'Australie tropicale. Elles sont communément connues sous le nom de "fleurs de cireOn pourra faire grimper cette espèce au mur auquel esst s'accrochera sans aucun support artificiel. Les feuilles sont opposées et charnues, ovales, d'environ 5 cm de long et 2 ou 3 cm de large. Les inflorescences pluriflores comportent de 12 à 15 fleurs étoilées de couleur chair et dont les centre est rouge. Arrosage : le surarrosage est fortement déconseillé. A moins de forte chaleur, arroser les une fois par semaine en été, et une fois tous les 15 jours en hiver. Arroser les si possible avec de l'eau de pluie. Atmosphère : l'Hoya carnosa est une plante assez tolérante mais veillez toutefois à la protéger des courants d'air.Terre : la composition moitié terreau / moitié terre de bruyère semble particulièrement lui convenir. Multiplication : Enraciner les boutures au printemps dans un mélange de sable et de tourbe. Saupoudrer leur base avec une hormone d'enracinement et les abriter, à 21°, sous du polyéthylène. On peut aussi les marcotter mais c'est difficile et donc déconseillé aux jardiniers amateurs.

     

    Impatiens

    Impatiens

    Les plantes du genre Impatiens présentent des tiges charnues et rameuses. Les feuilles sont légèrement charnues et de forme ovale et pointues. Leur couleur va du vert clair au vert foncé. Quelques variétés sont panachées, en particulier chez les formes Impatiens de Nouvelle-Guinée où l'on peut rencontrer des feuillages verts, rouges, bronze, panachés de jaune ou présentant des nervures rouges. Les impatiens sont connues pour leur floraison de très longue durée et de couleurs vives.Les Impatiens sont des plantes d'été spectaculaires, utiles car elles offrent une riche floraison de mai à octobre. Elle est cultivée en extérieur comme annuelle et comme vivace à l'intérieur.La culture des Impatiens se fera de préférence dans un endroit tempéré à mi-ombre et surtout pas en plein soleil.Plantation et multiplication Cette plante affectionne une terre riche, humide et drainante.Exposition: préfère la mi-ombre ou l'ombre. Peut supporter le plein soleil si l'arrosage est quotidien.On plante l'impatiens dès la fin des gelées.Sa multiplication est faite par semis (graines minuscules) au chaud en Avril.On peut aussi bouturer les tiges dans un verre d'eau.Les araignées rouges s'installent parfois sur la plante en tissant des voiles grisâtres au revers des feuilles qui pâlissent. Traiter à l'aide d'un acaricide ou d'un insecticide approprié dans un cas grave et augmenter le taux d'humidité de l'air.Des mouches blanches s'envolent dès qu'on touche la plante. Au premier symptôme, vaporisez de l'eau additionnée de savon ou d'alcool à brûler.



    Helxine

    Helxine

     

    Cette plante vivace forme des touffes fraîches de petites feuilles minuscules. Elles sont cordiformes, réniformes ou complètement rondes dans certains cas. Les pétioles sont très fins et de couleur rosée. Quand ils rencontrent un sol humide, ils s'enracinent très rapidement. floraison minuscules fleurs blanchâtre à rose .S. soleirolii est un petit couvre-sol ornemental, très intéressant à utiliser dans des zones ombragées, fraîches mais restant douces en hiver. Dans ces conditions, elle peut coloniser rapidement des surfaces respectables.Soleirolia soleirolii requiert les expositions suivantes : ombre,mi-ombre,lumière.Cette plante est très peu sensible aux attaques de maladies et parasites.croissance : rapide une fois bien installé.sol : frais, humide et riche en humus, mais semble tolérer en été des arrosages espacés.emplacement : mi-ombre ou ombre. En région assez fraîche, supporte le plein soleil..Zone :son feuillage se fripe en dessous de -5°C à -10°C, noircit, c'est sans gravité redémarre de plus belle au printemps.Entretien : Réduire les arrosages en hiver mais garder humide en cas de culture à l'intérieur.Multiplication L'espèce se multiplie très facilement, soit par bouturage, soit en prélevant les nombreux rejets que produit la plante.On peut pratiquer d'avril à septembre, mais les résultats sont meilleurs au printemps. Les boutures s'enracinent très rapidement quand elles sont placées dans des petits pots remplis de tourbe humide et bassinées régulièrement. On peut aussi placer un petit pot rempli de mélange humide juste à côté de la plante mère et inciter des rejets à s'enraciner d'eux-mêmes, ce qui sera très rapide.

     

    Fleur de porcelaine

    Fleur de porcelaine (Hoya bella)

    Plus connues sous leur nom commun de "Fleur de porcelaine", cette plante à fleur est originaire de l'Inde. L'espèce Hoya bella est l'une des plus attrayante du genre. Les fleurs sont petites mais la plante peut se couvrir de grappes de fleurs parfumées.Souvent, les boutons floraux tombent et cela est dû au fait que l'on dérange trop la plante. En effet, il faut toujours replacer les Hoya au même endroit et leur assurer la même orientation pour éviter la chute des boutons floraux. Le hoya tolère un éclairage faible mais cette plante a besoin d'une lumière vive sans soleil direct pour fleurir. Placez le hoya de préférence près d'une fenêtre orientée à l'ouest ou au sud si vous le protégez des rayons du soleil durant l'été. La culture du hoya est très facile mais obtenir une nouvelle floraison est plus difficile. Il faut parfois attendre deux ou trois ans pour le voir fleurir après un déplacement ou un rempotage.Arrosez le hoya de façon à bien humidifier le terreau mais laissez-le sécher légèrement entre les arrosages. Fertilisez tous les mois, de mars à octobre, avec un engrais riche en potassium (15-15-30) ou avec un engrais équilibré tout usage comme le 20-20-20, dilué de moitié. MULTIPLICATION Si vous voulez multiplier votre hoya, attendez début mars pour coupez la bouture de manière a ce qu'elle n'ait pas plus de 10 cm, le bois doit être aoûté, (en dessous d'un noeud pour le bas et au dessus d'un noeud pour le haut, enlever les feuilles pour éviter la déshydratation, laissez cicatriser à l'ombre quelques heures et mettez 5 boutures dans un petit pot de diamètre 10 contenant une terre riche en humus et bien drainée, couvrez là d'un sachet en plastique transparent pour faire .l'effet de serre" de manière à garder l'hygrométrie, il faut compter un mois pour voir la plante reformer des feuilles. Vous enlevez le plastique dès que vous verrez les feuilles démarrer sur les yeux qui vont pousser à l'aisselle des anciennes feuilles. Quand votre nouvelle plante aura pris 10 cm, vous pourrez la rempoter dans un pot plus grand avec un terreau contenant un peu d'engrais cette fois. MALADIES Cette plante craint la sécheresse et le manque d'hygrométrie ambiante, elle perd alors ses feuilles du bas et subit les attaques de cochenilles.

     

    Hibiscus

    Hibiscus (Hibiscus rosa-sinensis)

    Les fleurs remarquables de l'hibiscus ne durent guère plus d'une journée, elles sont renouvellées très régulièrement pendant tout l'été pour peu que vous lui fournissiez chaleur et lumière toute l'année.Dans la nature, les feuilles de l'hibiscus sont persistantes, cependant en hiver, lorsque la température devient trop basse et passe sous les 10°C, l'hibiscus perd ses feuilles.Les fleurs, superbes
    et éphémères corolles de 6 à 8 cm de diamètre, apparaissent successivement, solitaires ou portées par paires. Bleues, roses, blanches ou rouges, simples ou doubles, elles présentent parfois un cœur plus soutenu, ce qui en souligne l'effet décoratif..En raison de son aspect assez compact et de sa bonne adaptation aux tailles sévères, l’hibiscus convient bien sur un balcon. Pour la plantation, préférez un endroit en plein soleil, à l’abri des vents dominants, dans une bonne terre de jardin équilibrée, bien fertile et correctement drainée. Les hibiscus non rustiques n'aiment pas le froid, ce sont des arbustes des pays plus chauds. Vous placez vos hibiscus pour qu'ils aient un bon 6 heures d'ensoleillement direct et vous les laissez là comme une plante d'extérieur. Ne les mettez pas sur votre balcon, c'est souvent un endroit qui est trop chaud pour eux. Multimication L'hibiscus fait-il partie de ces plantes que l'on multiplie avec des moyens simples et moyennement onéreux ? Nous répondrons que oui, même si la multiplication des hibiscus rosa-sinensis n'est pas des plus faciles à réaliser. Le semis sera la voie la plus simple quand bien même elle n'apportera pas le moyen de conserver une variété que l'on possède déjà. Pour s'assurer de multiplier un cultivar que l'on détient, il faudra avoir recours à deux techniques plus contraignantes : le bouturage ou le greffage. Dans les zones tropicales, il est possible de pratiquer le marcottage : les contraintes entraînées par cette technique ne permettent pas à l'amateur européen de l'employer avec succès. Seul un bon équipement incluant une serre chaude peut offrir une possibilité fiable.

    Les hibiscus poussent très rapidement et peuvent doubler de taille en une saison. A l'achat, ils ont souvent entre 30 et 40 cm. Ils pourront atteindre jusqu'à 1,50 m en appartement.L'hibiscus se taille régulièrement au printemps pour favoriser un port harmonieux et une floraison abondante. Dans certains cas, c'est pour limiter un développement trop important qu'il convient de le rabattre. Durant la période de croissance, la plante a besoin d'un minimum de 18° pour se développer et fleurir. Elle aura toutefois du mal à supporter plus de 27°C, sauf en cas d'humidité atmosphérique très importante. Les feuilles tombent en été quand la plante est trop arrosée. Laissez sécher et placez dans un endroit mieux aéré. En hiver, les feuilles tombent si la plante a trop froid ou si elle est placée dans des courants d'air glacés.La plante se flétrit quand elle a trop chaud ou (et) que l'air est trop sec. Arrosez-la un peu plus et surtout, bassinez-la régulièrement.Les boutons floraux tombent prématurément en cas de sécheresse de l'air. Bassinez fréquemment et cultivez la plante au-dessus d'un récipient d'eau rempli de billes d'argile ou de gravillons.Parasites.Les feuilles deviennent poisseuses et se déforment quand la plante est envahie par les pucerons.

     

    Les gynuras

    Gynura

    Les gynuras sont appréciés pour la beauté de leur feuillage. Les tiges, les feuilles et les têtes florales des espèces cultivées en intérieur sont recouvertes d'un épais duvet pourpre. Les jeunes feuilles sont d'une couleur encore plus vive que les feuilles adultes.Les sujets adultes produisent parfois de petites fleurs jaunes, orangées ou blanches, en capitules, sur des pédoncules assez longs. Elles sont assez décoratives et amusantes.On multiplie facilement cette plante par bouturage de têtes ou de tronçons de tiges pourvus de feuilles. Pour avoir un bon enracinement, il faut opérer à l'étouffé sous un film de plastique par exemple.Le Gynura aurantiaca a besoin d'une pleine luminosité pour conserver les couleurs de son feuillage. Par contre, pas de soleil direct en été. En hiver, placez la plante dans une situation où elle puisse recevoir le maximum de lumière et même en plein soleil. Croissance Assez rapide ; maturité atteinte en 1 saison. Nécessite un tuteur la deuxième année. Parfum les fleurs dégagent une odeur désagréable. Température de 15 à 18° en hiver, même 13°, si l'on réduit l'apport d'eau. En été, maxi 21°. Arrosage un demi-verre par semaine en hiver. Tous les 3 à 5 jours en été. Multiplication Le gynura se multiplie facilement par boutures terminales au début du printemps. Plantez 3 ou 4 boutures de 8 à 10 cm dans un pot de 8 cm. Utilisez un mélange de tourbe et de sable à peine humidifié. Si vous recouvrez le pot d'un sachet de plastique transparent bien perforé, vous aurez de meilleures chances de reprise. Conservez à un endroit chaud et à la lumière vive et tamisée. L'enracinement se fera en 2 ou 3 semaines. Ôtez alors le sachet. Continuez à maintenir le mélange à peine humide puis commencez à engraisser tous les quinze jours. Quand les plants ont 15 cm, rempotez-les en pots de 12 cm remplis du mélange ordinaire et cultivez-les comme des sujets adultes. Groupez plusieurs plants pour obtenir une potée plus fournie.Des taches brunes sur les feuilles peuvent être dues à des gouttelettes d'eau sur les feuilles ou à un soleil trop violent. La plante a besoin d'une très bonne lumière, mais doit parfois être protégée en plein été. Quant aux feuilles, il vaut mieux ne jamais les mouiller.Des plantes qui se dénudent et prennent un aspect chétif signifient souvent qu'il est temps de les renouveler, des jeunes plantes étant toujours plus belles que des plantes âgées.

     

    Fuchsia

    FUSCHIA

    Le genre botanique des fuschias de la famille des onogracées compte 100 espèces. On pense que les fuschias ont franchi l’isthme de Panama et se sont égarés jusqu’au nord du Mexique. Cette plante arbustive à tiges ramifiées à une floraison perpétuelle en clochettes retombantes simples ou doubles. Ses fleurs ont un calice coloré comme les pétales de même nuance ou plus souvent d’une couleur différente de la corolle. Les jeunes pousses de fuchsia se bouturent en mini-serre en février-mars ou fin août. Les boutures fleurissent dans l’année.La plantation intervient en mai lorsqu’il n’y a plus de risque de gelée.Taillez les tiges de votre fuchsia près du sol à la fin de l’automne.Sol et exposition Sol léger, riche et bien drainé. Il est conseillé de planter votre fuchsia de préférence à mi-ombre, à l’est d’un bâtiment.Pourquoi bouturer Le bouturage est une forme de multiplication intéressante, car elle assure que le nouveau plant sera identique au "pied mère" (c'est à dire à la variété que vous aimez bien et souhaitez reproduire). Un point important pour une plante comme le fuchsia, dont il existe des centaines de variétés, toutes plus jolies les unes que les autres .On peut bouturer au printemps, mais la meilleure époque est incontestablement la seconde moitié de l'été, comme pour beaucoup d'autres arbustes et plantes fleuries.Prélevez vos boutures en coupant des extrémités de tiges herbacées (c'est à dire ne portant ni fleur, ni bouton floral). Comptez 5 à 6 cm, c'est suffisant (bon repère : 3 étages de feuilles à partir de l’extrémité).Le marcottage, peu usité dans la reproduction des espèces, peut-être intéressant pour les variétés couvre-sols (ex : Procumben). Il permet de rajeunir les souches en pleine terre. Cette opération s’effectue à la fin du printemps ou au début de l’été. La division des souches permet d’obtenir un grand nombre de jeunes plants à partir de la souche existante. A procéder au début du printemps dès que les fortes gelées ne sont plus à craindre. Cette division est surtout réservée aux espèces rustiques tel que F.magellanica. Maladies et erreurs Les feuilles se ratatinent et tombent. Le mélange est trop sec et (ou) la plante a été exposée trop longtemps au soleil. Faites tremper le pot dans une cuvette d'eau et laissez s'égoutter. Protégez du soleil brûlant. Les feuilles sèchent et les bords se ratatinent. L'atmosphère est trop sèche. Vaporisez régulièrement et cultivez au-dessus d'un récipient d'eau rempli de billes d'argile.



    Les fittonias

    Les fittonias (Fittonia argyroneura )

     

    Les fittonias sont des plantes rampantes, vivaces et persistantes. La plupart des formes présentent des feuilles de 5 à 10 cm, ovales, opposées, à court pétiole. La principale caractéristique des fittonias est le fin réseau de nervures colorées qui traverse les feuilles.L’entretien, le rempotage, l’arrosage ou encore l’exposition, sont des petits gestes qui rendront votre fittonia encore plus beau.Le principal ennemi du fottonia est le soleil. Cette plante vit a l’état naturel sous les arbres de la forêt tropicale.Elle redoute en effet l’excès de soleil s’il vient à assécher la plante.Évitez absolument la proximité d’une source de chaleur comme un radiateur car cette plante .D’origine tropicale a besoin d’humidité.La température idéale se situe autour de 20°.Plantation et multiplication Il se plaira dans un sol composé de terreau et sable. La terre sera humifère car il pousse naturellement en sous-bois Il craint le soleil direct et préférera être exposé à mi-ombre.Pour le multiplier, le plus simple est la marcotte.On peut aussi pratiquer la bouture à l'étouffée au chaud dès le printemps.L'arrosage sera très régulier et copieux en été sans jamais que les racines baignent. L'hiver, il sera réduit et beaucoup plus espacé sans laisser la terre sécher.La moiteur est le secret de la réussite, associez les fittonias aux orchidées dans une serre d’appartement ou plantez-les dans une bonbonne de verre ou un terrarium ou encore essayez de l’acclimater dans la salle de bain. Fittonia argyroneura : Petite plante rampante garnie de feuilles courtes, ovales presque circulaires, d’une douzaine de centimètres de longueur. Leur couleur de fond est vert clair mais elles sont curieusement panachées, chaque nervure se détachant très nettement par une teinte blanc argenté.Les fittonias peuvent être utilisés en suspension mais sont surtout employés pour garnir de petites jardinières.

     

    Ficus elastica

    Ficus elastica (Caoutchouc)

    Ficus elastica encore couramment appelée 'Caoutchouc' est l'une des plantes d'appartement les plus populaires par sa robustesse et son imposant feuillage.il peut atteindre 30m de haut mais se limite à 2 ou 3m à l'intérieur de nos appartements.L'aspect spectaculaire du caoutchouc et sa tolérance envers les négligences d'entretien en font une plante d'intérieur très populaire.Sol : Terreau de rempotage plante d'intérieur.Température : 12°C - 24°C.Exposition : Pas le soleil direct.Arrosez-le une à deux fois par semaine. La terre doit sécher entre deux arrosages. Vous pouvez brumiser les feuilles de temps en temps et les laver avec un chiffon humide.Taille et rempotage S'il se plait dans son environnement, le caoutchouc peut devenir envahissant. Vous pouvez donc procéder à une taille au cours de l'automne, en coupant la tige au dessus d'un nœud. Le pincement du haut de la tige permettra également d'obtenir des ramifications de celle-ci. Lors de la coupe, la sève va se mettre à couler ; cautérisez la plaie avec de l'eau tiède, de la vaseline ou de la cendre de charbon de bois.Multiplication Les méthodes les plus courantes sont le bouturage d'extrémité de tige ligneuse en été ou bien le marcottage aérien, par une entaille de la tige derrière un nœud.Parasites Araignée rouge, cochenille farineuse, puceron.Maladies Résistant mais pourriture en cas d'excès d'eau. .

     

    Fatsia japonica

    Fatsia japonica

    Fatsia japonica, l'aralia du Japon ou encore faux aralia, est un arbuste originaire du Japon. Il peut atteindre 4 m de hauteur, et possède un feuillage persistant et ornemental.Les sujets cultivés en appartement portent généralement un tronc unique et robuste, couronné d'une grande rosette de feuilles.Elles sont vernissées et mesurent de 15 à 45 cm. Elles sont portées sur des pétioles de 30 cm.Au jardin, le feuillage du fatsia est coriace et vert sombre. A l'intérieur, il est plus souple et d'un vert plus clair.La plante peut atteindre un grand développement quand elle est cultivée en bac. Elle peut mesurer jusqu'à 2 m de hauteur pour un étalement presque identique. Cette espèce aime la lumière, qu'elle soit directe ou indirecte. Une lumière intense permet à la plante de conserver son beau vert et son port compact. Si la lumière est insuffisante, elle survivra, mais aura tendance à s'allonger.Floraison et fruits De grandes grappes de fleurs blanches s'épanouissent en automne, suivies de petites baies noires.Sol Frais, fertile et bien drainé.Multiplication La multiplication se fait aisément en prélevant des boutures de 5 à 7,5 cm sur les rejets qui apparaissent autour de la souche. On peut, bien sûr, se servir de boutures de têtes, mais elles seront plus difficiles à conserver à l'étouffée. Débarrasser la bouture de ses feuilles inférieures et plonger la tige dans de la poudre d'hormones de bouturage. Plantez-la ensuite dans un pot de 8 cm rempli d'un mélange de tourbe et de sable humide. Enfermez le pot dans un sachet de plastique transparent perforé ou dans une caissette de multiplication chauffante. Conservez à 16° à lumière vive, mais tamisée. L'enracinement prendra de 4 à 6 semaines. Retirez alors le sachet de plastique, arrosez modérément en laissant un peu sécher le mélange entre chaque arrosage et fertilisez tous les quinze jours. Après quelques mois, vous pouvez rempoter la jeune plante et la cultiver comme un sujet adulte.On peut également procéder par semis, à partir de graines fraîches et dans une caissette de multiplication chauffante. Enfoncez les graines à une profondeur de 2,5 cm dans un mélange pour enracinement humide. Conservez entre 16 et 18°C à un éclairage vif, mais tamisé. Lorsque les plantules ont de 4 à 5 cm, repiquez-les en pots de 8 cm remplis du mélange préconisé et cultivez normalement.Parasites Les araignées rouges attaquent la plante quand l'air est trop sec.

     

    Fatshedera

     

    Fatshedera (Family: Araliaceae)

    Le fatchedera a conservé la robustesse du Hedera (lierre), mais non sa tendance à ramper.L'espèce peut vivre de longues années si elle bénéficie de soins attentifs.Le fatshedera étant un hybride obtenu à partir d'un lierre (Hedera helix), on peut l'utiliser comme porte-greffe pour toutes les espèces de lierres à petites feuilles afin d'obtenir une plante sur tige, étonnante et originale.Cette taille se fera de préférence au printemps. Les pousses coupées serviront de boutures que l'on pourra faire enraciner dans un verre d'eau ou dans un mélange sableux maintenu toujours humide.Les Fatshedera demandent des arrosages réguliers aux engrais. Il ne faut en aucun cas laisser sécher la motte de cette plante en été mais en hiver, laissez sécher la motte en surface entre chaque arrosage.L'ensoleillement sera modéré et fortement atténué pendant les jours de l'été.Multiplication Prélevez des boutures terminales de 7,5 à 10 cm de long au printemps, juste au moment où la croissance reprend. Plantez-les dans un mélange humidifié à base de tourbe et enfermez-les dans un sachet de plastique transparent. Garder à une lumière moyenne et à une température comprise entre 16 et 21°. Une fois l'enracinement achevé, ôtez le plastique et commencez à arroser modérément en laissant le mélange sécher en surface entre chaque arrosage. Fertilisez avec un engrais liquide ordinaire tous les quinze jours. Dix semaines plus tard, rempotez normalement les jeunes plantes et cultivez-les comme des sujets adultes.La multiplication du fatshedera est également possible par marcottage aérien, en particulier quand une tige principale se dénude. Reportez-vous à la fiche technique concernée.Parasites Les araignées rouges attaquent la plante quand l'air est trop sec.

     

    Dracaenas

    Dracaenas

    Les Dracaenas, communément appelés 'Dragonnier', sont majoritairement originaires d'Afrique tropicale et d'Asie. Caractérisés par leur longue durée de vie et leur pousse relativement lente (environ 10cm par an),Renommés pour leur beau feuillage très souvent panaché.Leurs feuilles lancéolées et arquées naissent au sommet de hautes tiges nues et les font ressembler à des palmiers. Les dracaenas fleurissent rarement en intérieur. Toutefois, dans de bonnes conditions, les plantes matures peuvent fleurir en été.Les dracaenas ont besoin d'une bonne lumière vive sans trop fortes insolations. Ils apprécieront 2 ou 3 heures de soleil par jour .Dracaena marginata est certainement l'espèce la plus facile et la plus tolérante.Dracaenas supporte des températures de l'ordre de 1°C. Les autres espèces ont besoin de chaleur et d'au moins 18°C en permanence. Si les températures sont insuffisantes, les feuilles s'affaissent et tombent. Multiplication La multiplication se fait au printemps ou à la fin de l'été au moyen de boutures de tête ou de tiges. Des rejets à la base de la plante peuvent également être prélevés. Boutures ou rejets doivent être assez jeunes et tendres. On les choisit de 7,5 à 15 cm de long. Si les boutures sont prises sur une vieille tige, coupez-en des segments de 4 à 5 cm portant au moins un bourgeon. On les plante alors dans le sens où ils poussaient auparavant.Parasites Les feuilles se décolorent et des insectes bruns et écailleux sont implantés sous les feuilles et sur les tiges. Ces cochenilles à bouclier seront ôtées à l'aide d'un tampon imbibé d'alcool à brûler .

     

    Dizygotheca elegantissima

    Dizygotheca elegantissima

    Plus connue sous le nom de Aralia elegantissima, les Dizygotheca présentent la caractéristique d'avoir des feuilles digitées, c'est à dire découpées en forme de doigts. Dans la nature, ces plantes atteignent des dimensions vraiment importantes.Préférons une position lumineuse mais avec la lumière philtrée. Placer cette plante dans un lieu semi-ombragé, où elle reçoive les rayons solaires pendant les heures plus fraiches de la journée.La Dizygotheca elegantissima a besoin d'une tempèrature au moin supèrieure à 15°C, pendant cette pèriode de l'annèe il est conseillè de controller la tempèrature nocturne avant de la placer à l'extèrieur.De 30 à 50 cm. Les feuilles sont composées de folioles allongées, étroites et réunies par 3 ou 5. Légèrement découpées, elles sont de couleur vert moyen et prennent avec l'âge des dimensions plus importantes. Rempotage au printemps dans un mélange de terreau et de tourbe. Fertiliser une fois par mois toute l'année. Supprimer les feuilles sèches et jaunes de la base et rabattre les tiges trop dégarnies de moitié afin de favoriser le départ de plusieurs nouveaux rameaux. Soins particuliers : Bassiner le feuillage avec de l'eau non calcaire en période chaude et sèche. La plante se montrera difficile à cultiver dans un appartement dont l'air risque d'être trop sec. Il faut au moins placer sous le pot un récipient d'eau rempli de billes d'argiles ou de galets et bassiner très régulièrement.Arrosez peu en tout temps. Laissez sécher les deux tiers du mélange entre les arrosages.Multiplication La multiplication se fait par semis au printemps. Elle ne peut réussir qu'à des températures chaudes et avec des graines très fraîches. Un particulier n'a que peu d'intérêt à tenter l'expérience, d'autant plus que la plante pousse très lentement.Parasites Des plaques laineuses et blanches sur les feuilles sont des cochenilles farineuses. Les ôter avec un tampon imbibé d'alcool dénaturé ou d'alcool à brûler ou pulvérisez un insecticide systémique.

     

    Crossandra

    La crossandras

     

    Les crossandras sont des sous-arbrisseaux. Il présente des feuilles vernissées vert foncé, lancéolées et ondulées mesurant de 5 à 13 cm de long et jusqu'à 5 cm de large, sur des pétioles de 1,3 à 2,5 cm. La floraison de longue durée de cette plante en fait l'attrait principal.Les fleurs apparaissent au printemps et durant tout l'été sur des épis axillaires de 15 cm, partiellement cachés par de petites bractées triangulaires. Les fleurs éclosent à tour de rôle tout le long de l'épi, de bas en haut, et tombent à mesure qu'elles se fanent. Le crossandra commence à fleurir quand il est âgé de 6 mois.Le crossandra a besoin d'un bon emplacement lumineux. Un peu de soleil peut même s'avérer bénéfique s'il n'est pas trop brûlant. En hiver, par contre, essayez de le placer à un emplacement franchement plus ensoleillé.Un excès d'eau est le principal ennemi de cette plante. En été, on maintiendra le sol à peine humide en laissant sécher le compost sur 1 cm entre deux apports. En hiver, le mélange doit être maintenu presque sec.Multiplication Le crossandra se multiplie assez facilement au début du printemps par prélèvement de boutures herbacées.Prélevez-les sur les rameaux latéraux. Elles doivent avoir de 8 à 1 cm et comporter quelques feuilles bien développées. Supprimez les feuilles de la base et trempez les boutures dans de la poudre d'hormones de bouturage. Plantez en petits pots remplis d'un mélange de tourbe et de sable humidifié. Parasites Les cochenilles farineuses peuvent parfois s'implanter sur la plante.Taille : après chaque floraison pour maintenir un port touffu.En hiver, une chute des feuilles se manifeste souvent mais il ne faut pas s'inquiéter, parce qu'elles repousseront facilement.

     

    Coléus

    Coléus (Solenostemon)

    Le Coléus ou Coliole est une plante herbacée du genre Solenostemon, anciennement Coleus. Si dans leur milieu naturel, les Coléus sont des plantes vivaces, sous nos latitudes, ils se cultivent essentiellement comme des annuelles, pour la beauté du feuillage.coloris variés: uni, panaché, bicolore ou tricolore: blanc crème, jaune, vert, rose saumoné à rouge foncé - marron, bleu, violet, à feuilles dentées, ondulées, frisées.Sur des tiges à section carrée, charnues et cassantes, feuilles panachées, opposées, ovales, dentées souvent colorées. Une magnifique plante annuelle attirante par son feuillage, idéale en pots et en jardinière.À planter au soleil ou à la mi-ombre dans un sol fertile, bien drainé et dans un endroit protéger du vent. Comme elles aiment l'humidité, arrosez à volonté durant l'été.Les coleus ne tolèrent pas les grosses chaleur et le soleil intense du midi, il faut les ombragés, mais les variétés nouvelles ou nouveaux cultivars, tolèrent mieux une situation ensoleillé mais il préfère l'ombre et la mi-ombre.Le coleus fleurit au milieu à la fin d'été avec les transitoires grandes des fleurs bleues .Les coleus aiment à peu près tous les sols riche en humus et bien drainé.Rempotez les coleus à la fin du printemps en tenant compte qu'ils ont besoin d'espace pour que leurs racines se développent. Utilisez un compost à base de terreau du commerce. Un mélange de terreau de feuilles et de bonne terre de jardin convient également.Multiplication Le coleus se multiplie facilement au printemps ou en été, par bouturage de tiges non florifères. Prélevez des boutures de 10 cm de long présentant 2 paires de feuilles. Eliminez les feuilles inférieures et plantez 3 boutures par pot de 8 cm rempli du mélange habituel humidifié. Couvrir d'un sac de plastique transparent perforé et conservez à 18° à bonne lumière mais sans soleil. Les boutures s'enracinent en deux semaines environ. Otez le sac quand de nouvelles pousses apparaissent et maintenez le compost à peine humide. Lorsque les jeunes plantes se sont développées, rempotez en pots de 14 cm. Parasites Les pucerons font parfois de sérieux dégâts sur les jeunes pousses. Appliquez un insecticide systémique aux premiers symptômes.

     

    la cordyline terminalis

    la cordyline terminalis

    Une plante de la famille des agavacacées.Nom botanique: cordyline terminalis, cordyline fructicosa.Il en existe différentes variétés différenciées par la couleur du feuillage qui peut comporter du rouge, du rose ou bien du crème, entièrement pourpre à feuilles vrillées.Cordyline australis est une plante ne nécessitant aucun entretien lorsqu'elle se plait.Les feuilles sont simples et persistantes.Les fleurs blanches, disposées en grappes odorantes, apparaissent au milieu du printemps.Cordyline australis requiert les expositions suivantes : lumière,soleil .Cordyline australis aime les sols bien drainés, et plutôt frais en été.Les cordylines à feuilles panachées réclament beaucoup de lumière pour conserver leurs couleurs, mais il faut éviter de les placer trop au soleil pour éviter des brûlures sur les feuilles. Une fenêtre orientée à l'est ou à l'ouest conviendra parfaitement. Quant aux espèces entièrement vertes, elles requièrent moins de lumière et peuvent se contenter d'endroits peu lumineux.à l'extérieur.C. australis et C. indivisa sont robustes et apprécient les fortes chaleurs estivales. En hiver, elles tolèrent des températures descendant jusqu'à 10°C. Ces deux espèces se cultivent généralement à l'extérieur.Les arrosages doivent être bien dosés car la cordylines n'apprécie pas les sol détrempé pas plus qu'elle n'accepte un mélange desséché. Il faut arroser modérément toute l'année en laissant le compost s'assécher d'au moins 1/3 entre chaque apport. Est-il utile de rappeler qu'il ne faut pas laisser d'eau stagner dans la soucoupe après un arrosage.Multiplication Toutes les formes de cordylines se bouturent sans difficultés. Prélevez des portions de tige de 1 cm. Pour les enraciner, placez-les dans de l'eau ou dans un compost humide de tourbe et de sable. Maintenir une bonne humidité, par exemple en enfermant les pots dans des sacs de plastique transparents perforés. Une chaleur de fond favorise l'émission de racines. Au bout de deux ou trois mois, les jeunes plants se sont suffisamment enracinés pour être rempotés et être traités en sujets adultes.Le semis est possible également. Semez en février ou mars. Faites tremper les graines une nuit dans de l'eau tiède et semez dans du terreau spécifique pour enracinement à une profondeur de 2 cm. Maintenir à 27°, de préférence avec une chaleur de fond ou en caissette de multiplication. On peut aussi couvrir la terrine d'une plaque de verre en ventilant souvent jusqu'à la germination. Celle-ci prendra de 4 à 6 semaines. Ne pas arroser pendant ce temps. Lorsque les jeunes plants ont atteint de 5 à 7,5 cm, ils sont prêts à être replantés en pots de 1 cm, dans du terreau et a être traités comme des sujets adultes.



    Le bromelia

    Le bromelia (Cryptanthus zonatus)

    Le bromelia est originaire d’Amérique-du-Sud et d’Amérique centrale où il existe encore en un très grand nombre d’espèces et de couleurs à l’état sauvage. Combien d’espèces Environ 2800 espèces à l’état sauvage et on en a trouvé environ 250 espèces complémentaires grâce à l’obtention. Les variétés sauvages ne sont pas proposées dans le commerce.Les bromelias sont-ils comestibles On les embrasserait tellement ils sont beaux et gais, mais non ils ne peuvent être consommés .Arrosage Evitons de mouiller la Bromelia balansae eccessivement, en laissant toujours le terrain sec au moins deux jours entre un arrosage et l'autre, donc nous intervenons en mouillant le substrat en profondeur chaque 1-2 semaines , avec 2-3 verres d'eau . Nous conseillons d'arroser les plantes en èvitant de laisser de l'eau dans les sous vases, vu que l'eau stagnante porte souvant au dèveloppement des maladies de champignons.Exposition Nous conseillons de placer les pots dans un lieu assez lumineux, évitant néanmoins la lumière directe du soleil, qui pourrait être nuisible pour le feuillage. Plante qui a besoin au moins de quelques heures par jour d'irradiation solaire.Nous conseillons de cultiver la Bromelia balansae dans la maison ou dans une serre rèchauffèe; quand les tempèratures minimum dèpassent les 15°C il est possible de les dèplacer a l'extèrieur.Humidité du sol : normal .Hauteur : 10 à 60 cm.Méthode de multiplication : division des rejets et semis.Maladies et insectes cochenille des racines, cochenille farineuse .

     

    L'Aglaonéma

    Aglaonema (Aglaonema)

     

    L'Aglaonéma est originaire d'Indonésie, de Malaisie.

    Les aglaonemas sont cultivés pour leur superbe feuillage. Sa croissance est lente. Etant originaire des forêts tropicales, elle appréciera d'être brumisez à l'eau tiède. Ce qu'elle aime moins c'est les grosses chaleurs et les courants d'air. Si vous lui faites passer l'hiver dans une pièce fraîche, modérez l'arrosage car le risque est de voir jaunir le feuillage. Une baisse de température ou les courants d'air provoqueront un brunissement des feuilles.Plante verte d'intérieur non rustique. Il ne supporte pas des températures inférieures à 15°C. Idéalement il aime celles situées entre 18 et 20°C. Feuilles longues, lancéolées et marbrées sur de courtes tiges.Mode de multiplication Semis, bouturage, division et marcottage aérien.Qualité du sol Mélange de tourbe et de sable ou du terreau spécifique aux plantes vertes.Exposition L'aglaonéma supporte des endroits peu lumineux mais hors des courants d'air et ne doit jamais recevoir de soleil direct.Profondeur de plantation 1 cm de recouvrement des graines avec de la terre affinée.

     

    Aeschynanthus lobbianus

    Aeschynanthus (Aeschynanthus radicans)

    Ses feuilles sont vert-gris légèrement dentées et bordées de pourpre. Les fleurs de 5 cm sont rouge foncé avec des stries marron. Souvent vendue sous A. lobbianus, cette espèce est maintenant considérée comme une forme de l'espèce Aeschynanthus radicans. Aeschynanthus marmoratus a un beau feuillage vert zébré de pourpre et le revers teinté de rouge pourpre. Cette espèce a des fleurs vertes, tachetées de marron, peu spectaculaires qui apparaissent seules ou en paires au bout des nouvelles tiges.A partir du mois de mai, et ce, jusqu'au mois de septembre, apparaissent de belles fleurs tubulaires parfois longues de plus de 5 cm. Tantôt rouge vif, orangées ou jaunes, elles forment de magnifiques bouquets colorés situés aux extrémités des tiges ou se retrouvent isolées (ou en binôme) à l'aisselle des feuilles. Éphémères, elles se renouvellent sans cesse durant la période de floraison.Croissance Les espèces retombantes ont ordinairement des rameaux de 50 ou 60 cm. Les plantes érigées mesurent de 30 à 60 cm de hauteur.En période normale, arroser les aeschinanthus suffisamment pour bien humidifier la motte mais en laissant sécher sur un ou deux cm entre chaque arrosage. En période de floraison, arroser copieusement, le compost devant rester bien humide. Conservées dans un endroit chaud et humide, ces plantes n'ont pas de période de repos et doivent être arrosée de la même façon tout au long de l'année.Ces plantes s'accomodent de la température d'une habitation. En hiver ne pas les exposer à moins de 14°. En été et dans une habitation chauffée l'hiver, il est important de maintenir une humidité importante autour de la plante tout au long de l'année. Pour se faire, placer une couche de cailloux humidifiés sous les tiges rampantes et bassiner la plante tous les jours durant sa période de floraison.La plante ne fleurit pas ou ne donne que peu de fleurs : la lumière est trop faible et(ou) la température est trop basse. Placer à bonne lumière et faire attention aux coups de froid l'hiver.Elle se pratique au printemps par division des touffes. Utiliser des segments de rhizomes portant au moins deux feuilles et en planter plusieurs dans un pot de 10 cm et en utilisant le même mélange que celui indiqué lors d'un rempotage. Ne pas fertiliser car les racines doivent se développer en cherchant elles-mêmes leurs substances nutritives.

     

    Abutilon

    Abutilon (Abutilon x hybridum)

    Issus de croisements entre les espèces Abutilon darwinii, pictum et striatum, ces arbustes de 1 à 4 mètres de haut ont un port dressé buissonnant aux larges feuilles palmées.C'est une vivace moyennement rustique que vous pouvez planter en extérieur dans les régions au climat doux, ailleurs vous le cultiverez en bac.Sortez votre abutilon à partir de début mai au soleil et apportez-lui de l'engrais tous les quinze jours à l'eau d'arrosage pendant la période de végétation. Pincez les jeunes pousses pour le forcer à se ramifier.Exposition: soleil .Méthode de multiplication: semis pour les variétés au feuillage vert, bouturage de tige de 10 cm en août.Il existe plus de 100 espèces appartenant au genre .Abutilon, ainsi que de nombreux hybrides. Citons:Floraison De mai à octobre.La plantation et le rempotage de l'abutilon ont lieu au printemps. L'abutilon se taille au début du printemps. Supprimez le bois mort et les branches gênantes afin d'aérer l'arbuste, et réduisez les tiges d'un tiers. Au fur et à mesure de la croissance, pincez les jeunes tiges pour favoriser la ramification. Supprimez les fleurs fanées.Ennemis et maladies Aleurode (mouche blanche), pucerons, cochenilles.
    Mildiou.A planter en pot ou en massif.

     

    les larmes de bébé

    les larmes de bébé (Soleirolia soleirolii)

    Peu de plantes d’intérieur sont aussi mignonnes que les larmes de bébé (Soleirolia soleirolii, syn. : Helxine soleirolii). Minuscule, cette plante n’atteint que 1 ou 2 cm de hauteur et se compose .Son origine des lieux ombragés et frais des îles de la Mediterrannée occidentale explique ses exigences de culture.Rustique de -10° à -15°C voire plus en situation abritée.C'est une plante vivace utilisée en couvre sol et au feuillage persistant. Les innombrables petites feuilles rondes et minuscules (diamètre 5 mm) lui donne l'aspect d'un tapis de mousse.Les tiges translucides et filiformes s'enracinent à chaque noeud au fur et à mesure de leur croissance.Sa hauteur, alors, ne dépasse pas le centimètre. Dans une plate-bande entre des arbustes, elle pourra atteindre les 10 cm. Il en existe plusieurs variétés: Helxine argentea, Helxine 'Aurea' à feuillage vert-jaune et une autre 'Variegata', moins vigoureuses .Fleurs: Blanches ou roses très petites, dissimulées dans le feuillage dense, en été.Elle déteste La sécheresse : les endroits chauds et ensoleillé l'été ne lui conviennent pas. Son feuillage prend une couleur jaune clair et elle arrête de pousser.La multiplication est simple : On pratique la division de touffes au printemps (d'avril-mai). On peut essayer à nouveau en septembre-octobre dès les premières pluies et, en tout cas, assez longtemps avant les premières gelées. On coupe de petites plaques carrées (5 x 5 cm) que l'on pose sur la terre à une dizaine de centimètres les unes des autres. Bien tasser à la main ou avec une petite planche et arroser copieusement. Dès que l'helxine va pousser, les plaques se rejoindront pour former un tapis uniforme.

     

    le clivia

     

     

    les Clivia

    Clivia miniata

    Extrêmement répandu au début du siècle, le clivia, originaire d’Amérique du Sud est tombé en désuétude probablement parce qu’il n’est pas facile à cultiver.On peut semer les Clivia mais la culture est longue, il faut compter 5 ans avant d'obtenir les premières fleurs.Il faut alors compter 2 à 3 ans avant de pouvoir admirer des fleurs.Pour que les Clivia fleurissent, il faut réunir deux conditions essentielles. Premièrement, vous éviterez de rempoter ou de diviser la plante chaque année car, les fleurs sont plus nombreuses si la touffe est un peu à l'étroit dans son pot.C'est une des Amaryllidaceae les plus connues. Elle fleurit au début du printemps.